La lécithine de soja, un complément de choix

La lécithine est composée essentiellement de phospholipides, constitués de phosphore et d’acides gras, notamment polyinsaturés (AGPI). Elle est aussi très riche en choline et inositol, apparentés au groupe vitaminique B.

Les phospholipides

Puisque ces substances représentent environ 25% du poids de notre cerveau, il est aisé d’en déduire qu’elles jouent un rôle important dans le processus de la mémorisation.

La choline

Puissant agent lipotrope (voir «Le dictionnaire»), elle abaisse le taux des graisses sanguines, du cholestérol total et du LDL-cholestérol (le mauvais), tout en haussant le HDL (le bon).

La choline contribue également au fonctionnement du foie. Elle participe au processus de détoxication de cet organe et à l’élimination des médicaments, de l’alcool et des substances toxiques, telles que métaux lourds, pesticides, additifs alimentaires, etc.

La choline aide en outre à prévenir les calculs biliaires. En effet, ceux-ci sont constitués essentiellement de cholestérol, qu’elle contribue, tout comme les AGPI, à maintenir en solution.

Last but not least, cette précieuse substance intervient dans la synthèse de l’acétylcholine, un neuromédiateur cérébral qui dope la mémoire et améliore l’humeur.

L’inositol

Tout comme la choline, l’inositol exerce une influence favorable sur le métabolisme des lipides, protège le foie et intervient dans la synthèse de neuromédiateurs «antidéprime» (la dopamine et la noradrénaline).

- Publicité -