Accueil Psycho Stress Un trio qui garantit notre bien-être

Un trio qui garantit notre bien-être

Pour de nombreuses personnes, le mot tryptophane est inconnu. Et pourtant, c’est un élément clé de notre bien-être mental.

Le tryptophane est un acide aminé essentiel, qui doit impérativement être tiré de l’alimentation, notre corps étant incapable de le synthétiser. Où le trouver? Les aliments les plus riches en tryptophane sont le riz complet, les viandes et volailles, les produits laitiers, les œufs, les arachides, le poisson et les légumineuses. Les plus gourmands pourront se tourner (sans culpabiliser) vers le chocolat, les bananes, les amandes et les noix de cajou.

Une transformation bénéfique…

Le tryptophane est essentiel à notre organisme, car il est précurseur de la sérotonine, un neurotransmetteur cérébral qu’on appelle également, à juste titre, l’hormone de la sérénité. Il régule notre humeur, notre comportement alimentaire et nous prépare au sommeil. En effet, la sérotonine est ensuite transformée en mélatonine, l’hormone du sommeil.

Une carence en tryptophane, et donc en sérotonine, peut se traduire par des symptômes nerveux très pénibles, tels que déprime, mauvaise résistance au stress, irritabilité, agressivité, augmentation de l’appétit avec tendance au grignotage et crises de boulimie, mais aussi difficultés d’endormissement. Autant de raisons pour ne pas manquer de tryptophane!

… grâce aux vitamines B et au magnésium

La synthèse de la sérotonine à partir du tryptophane est favorisée par des vitamines B (notamment la B3, la B6 et la B9) et sa libération par le magnésium. Ces vitamines B sont fournies, entre autres, par le foie, le thon, la levure de bière, le germe de blé et l’épinard.

Ces 3 derniers aliments représentent également des bonnes sources de magnésium, tout comme les céréales complètes, les fruits secs et oléagineux, les crevettes et le chocolat noir.

Des équivalents naturels

Tout comme le ginseng, l’éleuthérocoque et d’autres plantes, l’orpin rose (Rhodiola rosea), est décrit comme «adaptogène». Ces plantes permettent à l’organisme de faire face aux sollicitations physiques et psychiques.

Loin d’être des produits dopants, elles augmentent le rendement sans exciter et détendent sans provoquer de fatigue. Ainsi, l’orpin rose fait actuellement l’objet d’un regain d’intérêt en matière de bien-être mental : il est très utilisé en phytothérapie pour lutter contre le stress.

Rita Ducret-Costa
Rédactrice en chef de vitamag®, pharmacienne diplômée de l’Université de Bologne, nutritionniste et homéopathe.

A lire aussi