Accueil Non classifié(e) Avant et pendant la saison des pollens, pensez aux probiotiques!

Avant et pendant la saison des pollens, pensez aux probiotiques!

La famille des probiotiques ne cesse de s’agrandir ou, plutôt, nos connaissances à ce sujet ne cessent de croître. Après les souches bénéfiques pour la flore intestinale, buccale ou vaginale, voici le Lactobacillus paracasei LP-33, qui freine la production de l’histamine, le médiateur de l’allergie.

Ecoulement nasal, yeux rougis et larmoyants, éternuements à répétition, épuisement: ces symptômes, bien connus, caractérisent le rhume des foins ou rhinite allergique.
Dans la rhinite allergique, l’organisme fabrique des quantités excessives d’histamine. Par l’intermédiaire des récepteurs H1 des petits vaisseaux sanguins, l’histamine déclenche une vasodilatation et une augmentation de la perméabilité des vaisseaux, ce qui entraîne, à son tour, un oedème de la peau et des muqueuses. Au niveau des bronches, l’histamine provoque une bronchoconstriction, jouant ainsi un rôle dans le développement de l’asthme allergique.
L’intestin abrite de nombreuses cellules immunitaires, entre autres, les lymphocytes TH1 et TH2. Ceux-ci «décident» si un allergène est phagocyté (réponse TH1) par les cellules immunitaires (p. ex. les macrophages ou les lymphocytes T cytotoxiques) ou s’il doit être éliminé par des anticorps (réponse TH2: prolifération de lymphocytes B pour la production d’immunoglobulines (anticorps). En cas d’allergie, le taux de réponses TH2 est plus élevé.

Une formule intéressante

Des souches spéciales de Lactobacillus paracasei (qui produisent de l’acide lactique), comme la LP-33, et la vitamine D3, immunomodulante, rétablissent l’équilibre entre la réponse immunitaire des lymphocytes TH1 et TH2, ce qui permet de réduire, indirectement, la production de l’histamine.
Des préparations de probiotiques contenant les substances ci-dessus, qui s’adressent à toute la famille (aux enfants dès un an), accompagnent idéalement la saison pollinique. Très bien tolérées, elles ne provoquent pas de fatigue. Elles seront ingérées 1 x par jour, une semaine avant et durant la saison des pollens.

Des conseils utiles

• Pendant la saison pollinique, n’aérer que brièvement.
• Ne pas suspendre dans la chambre les habits ayant été portés la journée.
• Eviter de faire sécher le linge à l’extérieur.
• Laver ou rincer ses cheveux tous les soirs.
• Se rincer régulièrement le nez à l’aide d’une solution physiologique, afin d’éliminer les pollens.
• Se servir de mouchoirs en papier, pour un usage unique.
• Préférer le début de la matinée pour la pratique du sport.

Plus d’informations sur les prévisions polliniques:
www.pollenundallergie.ch

Rita Ducret-Costa
Rédactrice en chef de vitamag®, pharmacienne diplômée de l’Université de Bologne, nutritionniste et homéopathe.

A lire aussi

Elargissez les possibilités du conseil-vente global!

Découvrez les possibilités d’élargir le conseil-vente global, toujours dans le but de fidéliser encore davantage votre clientèle. Pour lire plus... téléchargez l'article en format PDF

Lorsque ça démange partout

Qui a déjà vécu l'expérience d'une démangeaison forte et persistante n'en a sûrement pas gardé un bon souvenir. Que dire alors du prurit généralisé, c'est-à-dire de la démangeaison affectant l'ensemble du corps?

Un joyau dans une ambiance détendue

Pourquoi faire tant de kilomètres à destination de l'étranger? La question que je me posais a trouvé une réponse lorsque j'ai découvert le WellnessHotel Kurhaus, situé dans le village typique et romantique de Cademario, à 12 km de Lugano.

Mal-être: et si votre intestin était en cause?

Vous vous sentez mal dans votre peau, vous avez des difficultés digestives, vous êtes fatigué(e) ou abattu(e)… Peut-être que votre tube digestif est chargé...

Une haleine fraîche, gage de bien-être et assurance

Gênante pour la personne concernée (à la condition qu’elle en soit consciente),   désagréable pour son entourage, la mauvaise haleine est une nuisance qui altère...