Accueil Unkategorisiert Blessures sportives: les bons gestes à conseiller

Blessures sportives: les bons gestes à conseiller

Parmi les plus de 200 formes de rhumatismes que l’on recense, les plus fréquentes (55%) sont les ab- ou péri-articulaires, qui concernent les parties molles entourant les articulations (muscles, tendons, ligaments). Elles sont les plus touchées par les blessures sportives et accidentelles (entorses, contusions, claquages musculaires, etc.).

Insistez, tout d’abord, sur l’importance d’une prévention bien conçue: s’hydrater suffisamment, s’alimenter correctement, se munir d’un matériel adéquat et de bonne qualité, s’échauffer avant la séance, faire des étirements après, savoir s’arrêter en cas de fatigue importante et surtout… ne pas surestimer ses capacités.

Et si, malgré tout, l’accident survient…

Dans les meilleurs délais, il faut stopper l’activité, surélever le membre blessé, appliquer un bandage de soutien légèrement compressif et de la glace.

L’étape suivante consiste à appliquer et à ingérer un médicament antalgique/anti-inflammatoire (ibuprofène, diclofénac). Les mêmes substances peuvent, en effet, être employées par voie externe (pommade, gel à l’effet refroidissant, tissugel) et interne, puisque leur synergie donne les meilleurs résultats.

Le tissugel ou plaster à base de diclofénac est flexible et autoadhésif. Il présente l‘avantage de libérer progressivement le principe actif et d’avoir ainsi une action nettement plus durable. Une application quotidienne suffit. En outre, il permet d’éviter les désagréments du contact direct de la glace avec la peau (brûlure, picotements). Il existe également un tissugel associant le diclofénac à l’héparine, indiqué lors d’hématome et d’œdème (très fréquents lors de blessures sportives), dont il accélère la guérison. Il agit rapidement et en profondeur tout en permettant de renoncer au massage, contre-indiqué dans ces cas.

Le traitement dépend de la gravité des symptômes; il ne devrait pas toutefois dépasser les 10 jours.

Publicité

———————————————————————

Vous pouvez orienter votre clientèle sur ce site riche en informations utiles 

www.blessuressportives.ch 

Rita Ducret-Costa
Rédactrice en chef de vitamag®, pharmacienne diplômée de l’Université de Bologne, nutritionniste et homéopathe.

A lire aussi

L’entraîneur qui sublime ses joueurs

Petar Aleksic La carrière de Petar Aleksic en tant que joueur professionnel, puis entraîneur de basket est riche. Pourtant, sa jeunesse dans une ex-Yougoslavie en...

Ados et écrans: mesure ou démesure?

La multiplication des appareils mobiles à écran permettant de se connecter à Internet va de pair avec une forte hausse du temps passé devant...

La douce chaleur d’une destination polaire

Des étendues blanches à perte de vue. La neige qui crisse sous les pieds, le froid saisissant qui gèle les narines et le soleil, qui, à cette saison, n’atteint jamais le zénith. Toujours rasant, il offre une lumière douce et donne ainsi une touche colorée à ce paysage glacial et féerique qui dessine la Laponie.

Les acides aminés, ces célèbres inconnus

Les acides aminés sont les constituants essentiels des protéines; aucune autre substance nutritive ne peut les remplacer. La médecine ne leur attribue toutefois pas...

Transformez le stress en sérénité!

Le terme «stress» vient de l'anglais (tension, pression) et désigne les réactions, nécessaires à l'accomplissement de certaines tâches, provoquées par des sollicitations extérieures spécifiques. Mais le mot stress qualifie également les tensions physiques et émotionnelles qu'engendrent ces réactions.