Accueil Unkategorisiert Blessures sportives: les bons gestes à conseiller

Blessures sportives: les bons gestes à conseiller

Parmi les plus de 200 formes de rhumatismes que l’on recense, les plus fréquentes (55%) sont les ab- ou péri-articulaires, qui concernent les parties molles entourant les articulations (muscles, tendons, ligaments). Elles sont les plus touchées par les blessures sportives et accidentelles (entorses, contusions, claquages musculaires, etc.).

Insistez, tout d’abord, sur l’importance d’une prévention bien conçue: s’hydrater suffisamment, s’alimenter correctement, se munir d’un matériel adéquat et de bonne qualité, s’échauffer avant la séance, faire des étirements après, savoir s’arrêter en cas de fatigue importante et surtout… ne pas surestimer ses capacités.

Et si, malgré tout, l’accident survient…

Dans les meilleurs délais, il faut stopper l’activité, surélever le membre blessé, appliquer un bandage de soutien légèrement compressif et de la glace.

L’étape suivante consiste à appliquer et à ingérer un médicament antalgique/anti-inflammatoire (ibuprofène, diclofénac). Les mêmes substances peuvent, en effet, être employées par voie externe (pommade, gel à l’effet refroidissant, tissugel) et interne, puisque leur synergie donne les meilleurs résultats.

Le tissugel ou plaster à base de diclofénac est flexible et autoadhésif. Il présente l‘avantage de libérer progressivement le principe actif et d’avoir ainsi une action nettement plus durable. Une application quotidienne suffit. En outre, il permet d’éviter les désagréments du contact direct de la glace avec la peau (brûlure, picotements). Il existe également un tissugel associant le diclofénac à l’héparine, indiqué lors d’hématome et d’œdème (très fréquents lors de blessures sportives), dont il accélère la guérison. Il agit rapidement et en profondeur tout en permettant de renoncer au massage, contre-indiqué dans ces cas.

Le traitement dépend de la gravité des symptômes; il ne devrait pas toutefois dépasser les 10 jours.

Publicité

———————————————————————

Vous pouvez orienter votre clientèle sur ce site riche en informations utiles 

www.blessuressportives.ch 

Rita Ducret-Costa
Rédactrice en chef de vitamag®, pharmacienne diplômée de l’Université de Bologne, nutritionniste et homéopathe.

A lire aussi

Quand le coeur s’emballe

Lors de fibrillation auriculaire, le coeur se contracte de manière à la fois anarchique, rapide et irrégulière. Parfois asymptomatique, cette pathologie peut se manifester...

Blessures cutanées chez l’enfant: agissez vite et bien

C'est si vite arrivé: en jouant, l'enfant se blesse au genou; en aidant à la cuisine, il se coupe au doigt; en voulant imiter...

L’homéopathie: une chance pour les professionnels de santé

L’homéopathie ne laisse personne indifférent. Depuis sa naissance, voilà plus de deux siècles, jamais une approche médicale n’a déclenché autant de controverses, de critiques...

Infos rapides

Savez-vous que… ENFANT … Il est essentiel d’apprendre aux enfants à boire suffisamment? D’un côté, les enfants sont plus vulnérables à la déshydratation que les adultes,...

Des suppléments adaptés pour un régime réussi

Pour bien réussir un régime amaigrissant (pour ma part, je préfère parler de plan nutritionnel hypocalorique), il ne faut pas choisir que les aliments,...