Quand les antibiotiques déterminent la qualité de vie

Le système immunitaire nous protège aussi bien des «agresseurs» externes (bactéries, virus, parasites) que des «assaillants» internes (p.e. cellules cancéreuses) par des barrières à plusieurs couches et des systèmes de protection complexes. En cas de déficit immunitaire commun variable (Common variable Immunodeficiency ou CVID), certains processus régulateurs manquent dans la fabrication d’immunoglobulines, les protéines qui agissent comme des agents de défense spécifiques. Ces anticorps reconnaissent de manière ciblée les germes des maladies et entreprennent leur destruction.

Le concept de DICV englobe un groupe hétérogène de troubles aux causes les plus diverses. La maladie débute le plus souvent vers le milieu de la vie. L’étendue de la maladie, qui varie d’un patient à l’autre, ne permet pas la pose rapide d’un diagnostic. Les premiers signes de la maladie sont des sinusites ou des otites à répétition, une toux chronique, des diarrhées ou une perte de poids. La plupart des personnes atteintes de DICV souffrent d’infections graves et fréquentes des voies respiratoires, qui guérissent mal malgré la prise d’antibiotiques.

Les co-auteurs de la brochure, le Dr Thomas Hauser et le Prof. Arthur Helbling, décrivent en plus de la clinique les moyens diagnostiques utilisés par les spécialistes en allergologie et en immunologie clinique en cas de suspicion de DICV ainsi que les mesures thérapeutiques qui consistent à pallier le déficit en immunoglobulines par des perfusions d’immunoglobuline provenant de donneurs de sang. Le but étant d’éviter aux personnes atteintes de développer des maladies infectieuses et d’améliorer ainsi leur qualité de vie.

La brochure «Déficience immunitaire ? Le déficit immunitaire commun variable (DICV)» est disponible auprès du secrétariat de aha! (tél. 031 359 90 00, [email protected]) ou téléchargeable sur le site www.ahaswiss.ch (rubrique Nos prestations/Brochures).

L’attention du grand public est attirée sur les nombreuses maladies du système immunitaire par la Journée mondiale de l’immunologie qui a lieu chaque année le 29 avril depuis 2005 – et pour la première fois en Suisse cette année.

Informations: Association Suisse pour Immuno-Déficience Primitive SVAI (www.svai.ch)

International Patient Organisation for Primary Immunodeficiencies IPOPI (www.ipopi.org).

Articles Liés

- Publicité -

Derniers articles