A la santé de nos gencives!

Autant l’une que l’autre font partie des parodontopathies, affections caractérisées par une atteinte du parodonte. Ce dernier est l’ensemble des structures qui assurent la fixation et le soutien de la dent dans les os maxillaires: la gencive, l’os alvéolaire, le ligament et le ciment. Mais les analogies s’arrêtent là! La parodontose est un long processus de vieillissement du parodonte, tandis que la parodontite est l’inflammation de celui-ci. La cause principale de la première est la décalcification osseuse, celle de la seconde, l’hygiène buccale insuffisante, responsable de la formation de la plaque dentaire et du tartre qui contiennent de nombreux germes.

On distingue encore la parodontite superficielle ou gingivite et la ­pa­rodontite profonde ou pyorrhée alvéolaire. La gingivite est caractérisée par l’atteinte isolée des gencives qui deviennent rouge foncé et saignent facilement. Cette affection est réversible si un détartrage régulier et une bonne hygiène dentaire sont instaurés.

La pyorrhée, quant à elle, se manifeste par l’inflammation profonde du parodonte, qui amène finalement à sa destruction. Les gencives se décollent et se rétractent. Les dents perdent progressivement leur support, deviennent de plus en plus mobiles et finissent par tomber. Douleurs, haleine fétide et abcès accompagnent en général la pyorrhée.

La prévention des parodontopathies repose principalement sur une hygiène buccale rigoureuse. Il existe des dentifrices spécialement conçus pour les gencives à problèmes, ainsi que des solutions et des gels qui en favorisent la régénération.

Y a-t-il des causes nutritionnelles ­possibles?

Puisque la parodontose est un processus de décalcification osseuse, un apport correct de calcium et de vitamine D, tout au long de la vie, aide à la prévenir. Pour ce qui est de la parodontite, les hypovitaminoses B et C peuvent être en jeu.

Parmi les symptômes de carence en vita­minesB, figure en effet l’inflammation des gencives, alors que le déficit sévère en vitamine C est accompagné de saignements et de tuméfactions des gencives. Enfin, dans toutes les parodontopathies, un supplément de coenzyme Q10 peut s’avérer utile.

- Publicité -