Accueil Santé Fatigue Identifier les carences pour chasser la fatigue

Identifier les carences pour chasser la fatigue

De nombreuses carences nutritionnelles peuvent être en cause lorsqu’une fatigue anormale s’installe. Par conséquent, il est important d’identifier précisément cette carence, afin d’y remédier efficacement.

Parmi les causes les plus courantes d’une fatigue soudaine, on peut citer:

  • l’apport hydrique insuffisant, entraînant une déshydratation chronique;
  • la consommation insuffisante de glucides d’assimilation lente (pain, pâtes, céréales, etc.). En effet, ceux-ci représentent la principale source d’énergie pour toutes les fonctions de notre corps (muscles, cerveau, système nerveux);
  • le déficit en acides aminés, indispensables à la construction des protéines. Ce processus requiert une énergie considérable. Les acides aminés, dont les meilleures sources sont les aliments protéiniques animaux et le soja, interviennent également dans la synthèse d’hormones, enzymes et anticorps.

L’indispensable vitamine C

Pour ce qui est des vitamines, la vitamine C est, par excellence, antifatigue. D’origine exclusivement végétale, elle est présente en quantité variable dans les fruits et les légumes.

Contrairement à une idée répandue, sa carence n’est pas rare! En effet, cette vitamine est très vulnérable à la conservation et à la cuisson. De plus, de multiples facteurs en augmentent les besoins: le tabac, le stress, l’abus de café et d’alcool, l’entraînement physique poussé, ainsi que la prise de certains médicaments ( cortisone, aspirine, pilule contraceptive, etc.).

Des minéraux à surveiller

Parmi les carences minérales, les plus répandues et les plus susceptibles d’engendrer de la fatique concernent le magnésium et le fer.

L’apport de magnésium est souvent insuffisant dans les pays industrialisés, où la consommation de céréales complètes et de légumineuses est relativement faible. Le déficit est aussi courant en cas de régime hypocalorique ou de consommation régulière d’alcool. Un stress important ou la pratique intensive d’un sport peut également entraîner une carence.

Enfin, les femmes ayant des règles abondantes, les végétariens, les grands buveurs de café et, une fois de plus, les sportifs, font partie des groupes à risque en ce qui concerne le fer. Cet oligoélément est fourni surtout par les viandes, le jaune d’œuf et les légumineuses.

Si votre fatigue persiste, n’hésitez pas à vous adresser à un professionnel de santé, qui saura vous conseiller le supplément le plus adapté à votre cas!

Rita Ducret-Costa
Rédactrice en chef de vitamag®, pharmacienne diplômée de l’Université de Bologne, nutritionniste et homéopathe.

A lire aussi