Accueil Anémie: il n'y a pas que le fer
Array

Anémie: il n’y a pas que le fer

On parle d’anémie lorsque la concentration d’hémoglobine (pigment rouge du sang) est inférieure à la valeur normale correspondant à l’âge et au sexe du patient. Le critère de mesure peut être le nombre de globules rouges, l’hématocrite (part des cellules sanguines dans le volume total du sang) ou le taux moyen d’hémoglobine par globule rouge. L’anémie limite la capacité du sang à transporter l’oxygène. Un teint pâle, une baisse des performances, la fatigue, le manque d’entrain, des difficultés respiratoires et des problèmes cardiaques peuvent être les signes d’une anémie chronique.

Les formes d’anémie sont nombreuses et un diagnostic précis n’est possible qu’après un examen approfondi. Outre l’anémie par carence en fer, on distingue l’anémie par carence en vitamine B12 ou en acide folique, les anémies infectieuses ou inflammatoires, l’anémie liée à l’insuffisance rénale, la thalassémie et l’anémie falciforme.

Trop souvent, l’anémie est attribuée exclusivement à un manque de fer. Pourtant, de même que la structure et la densité osseuses ne dépendent pas que du calcium, le fer n’est pas la seule substance nécessaire à la formation des cellules sanguines. Le sang est trop complexe pour que sa composition optimale ne tienne qu’à un seul élément. 

Comment prévenir l’anémie?

La combinaison d’aliments d’origine animale (viande, poisson, oeufs) avec des légumes (autres que l’épinard), des salades, des fruits et des jus de fruits a un effet bénéfique sur la formation des cellules sanguines (hématopoïèse).
La prise avec les repas d’un complément alimentaire spécialement conçu peut être utile. Il contiendra, entre autres, les ingrédients suivants: 

fer: constituant de l’hémoglobine
vitamine C: améliore l’assimilation du fer
acide folique: nécessaire à l’hématopoïèse
vitamine B6: active la formation de globules rouges
vitamine B12:  indispensable à la formation des cellules sanguines
cuivre:  participe au métabolisme du fer

 

Le spécialiste vous indiquera les préparations à base de fer qui possèdent ces avantages.

Article précédentHoméopa… toux!
Article suivantConnaissez-vous le petit-lait?
Rita Ducret-Costa
Rédactrice en chef de vitamag®, pharmacienne diplômée de l’Université de Bologne, nutritionniste et homéopathe.

A lire aussi

Lorsque les crudités ne «passent» pas

Les fruits sont mieux digérés lorsqu’on les consomme entre les repas ou au moins une heure avant et les salades au début ou en plat unique. Il est aussi très important de bien les mâcher, puisque la digestion commence dans la bouche.

Accueil en néonatologie

Bienvenue en Néonatalogie, l’ensemble de l’équipe accorde une grande importance à votre accueil et à votre accompagnement. Afin de découvrir l’environnement où votre enfant sera...

Vive le climat suisse!

Vous trouverez peut-être cette affirmation erronée, inadaptée à la saison, voire un peu trop patriotique. Je n’oserais probablement pas m’exprimer ainsi si je n’étais...

Irremplaçables suppléments

«Que l'aliment soit ton premier médicament», avait coutume de dire Hippocrate, père de la médecine. Deux mille cinq cents ans plus tard, force est...

La percée dentaire, une épreuve pour grands et petits

Gencives enflées et douloureuses, salivation abondante, joues rouges, envie de tout mordiller, humeur maussade, pleurs, perte de l’appétit, sommeil perturbé, diarrhées… Très clairement, bébé ...