Accueil Psycho Stress Surmenage: comment mieux gérer le stress?

Surmenage: comment mieux gérer le stress?

Constamment utilisé, le mot «stress» est, dans la majorité des cas, perçu négativement. En fait, ce mot est neutre. Le stress peut avoir des conséquences positives ou négatives. La gestion du stress est un des paramètres de notre intelligence émotionnelle. Dès lors, nous avons tous des prédispositions différentes quant à la manière de le gérer. Et nous pouvons apprendre à renforcer cette aptitude.

Les deux sortes de stress

Nous distinguons le stress positif, l’«eustress» du stress négatif, le «distress». Le premier libère des substances chimiques qui nous donnent de la force et de l’énergie, alors que le second fatigue, voire épuise l’organisme.

Dans la vie de tous les jours, nous confondons souvent être pressés et être stressés. Donc, en cas de stress, la première question à se poser est la suivante: suis-je en stress positif ou négatif?

Que faire en cas de stress négatif?

La première étape consiste à identifier les éléments qui nous mettent en stress négatif. Ces derniers sont dénommés les «stresseurs». Leurs effets dépendent de la durée de l’exposition à ceux-ci et de l’intensité qu’ils produisent sur nous-mêmes.

Concrètement, si nous prenons trois personnes confrontées au même problème, la première peut en faire une colline, la deuxième une montagne de 2000 mètres et la troisième l’Everest! Si nous ne réagissons pas face à ces stresseurs, nous allons subir des symptômes physiques et/ou psychologiques.

Et ensuite?

En psychologie, nous parlons souvent du syndrome général d’adaptation (ou SGA). Si nos capacités d’adaptation face aux stresseurs ne sont pas suffisantes, les symptômes augmenteront. Ensuite, nous devons réfléchir aux différentes stratégies suivantes: puis-je éliminer les stresseurs, est-ce que je veux continuer à les subir, est-ce que je désire m’adapter et/ou mettre en action des mesures de protection?

Subir le stress s’avère très dangereux, car, comme nous l’avons vu ci-dessus, il épuise notre organisme. Dans un prochain article, nous allons étudier les autres variantes qui nous sont offertes. Nous verrons qu’un excellent moyen est de s’adapter aux stresseurs négatifs. Et s’adapter ne signifie pas du tout subir le stress négatif!

Romain Ducret
Conseils stratégiques

A lire aussi