Accueil Alimentation Boisson & Hydratation Antibiotiques: pas toujours nécessaires pour traiter une cystite aiguë

Antibiotiques: pas toujours nécessaires pour traiter une cystite aiguë

L’apparition soudaine d’une fréquente envie d’uriner, de brûlures et douleurs intenses en urinant, accompagnées de crampes dans le basventre, indiquent la présence d’une cystite aiguë. Pour la soigner, il existe désormais des traitements naturels, efficaces et rapides.

Un trouble majoritairement féminin

Les hommes sont nettement moins concernés par la cystite que les femmes. La cystite est favorisée par l’anatomie féminine avec son urètre très court et par le fait que l’anus, le vagin et l’urètre soient si rapprochés. Dès lors, les bactéries fécales migrent facilement vers l’urètre où ils colonisent les muqueuses,provoquant une infection. Sans oublier les différents facteurs aggravants potentiels: refroidissement de la vessie par temps froid et humide, rapports sexuels fréquents, changements hormonaux à la ménopause, contraception à l’aide d’un diaphragme ou d’un stérilet.

Pour prévenir les cystites, il convient de beaucoup boire, d’uriner fréquemment, notamment dans les 15 minutes après un rapport sexuel, de s’essuyer d’avant en arrière, d’éviter tout refroidissement de la vessie et de privilégier les préservatifs comme moyen de contraception.

Les plantes, une excellente alternative pour soigner une cystite

La cystite aiguë étant généralement d’origine bactérienne, les antibiotiques sont le remède de premier choix. Toutefois, leur utilisation fréquente peut entraîner une résistance aux antibiotiques, qui diminuerait l’efficacité de ces derniers. En phytothérapie, il existe désormais d’excellents traitements qui ont fait leurs preuves, notamment l’extrait des feuilles de busserole, antibactérien et antiinflammatoire. Les substances actives de la busserole agissent sur les bactéries à l’endroit même où sévit l’infection: les muqueuses de la vessie. Leur action efficace et rapide atténue les symptômes gênants (brûlures, douleurs, etc.) et favorise la guérison.

A lire aussi