Accueil Corps Nez Rhume et gouttes nasales

Rhume et gouttes nasales

Votre réflexe est bon. Par leur action décongestionnante, les gouttes nasales, tout comme les sprays et les microdoseurs, soulagent efficacement les symptômes du rhume. C’est en fait une des rares mesures disponibles pour traiter cette affection parfois très gênante, car le rhume, ou rhinite, est causé par des virus contre lesquels n’existe aucun vaccin.

En provoquant le rétrécissement des vaisseaux sanguins (vasoconstriction) et une diminution de la production de sécrétions, les gouttes nasales permettent de respirer plus librement. Leur action est particulièrement bénéfique au cours de la nuit, car l’application de gouttes décongestionnantes empêche que les sécrétions nasales ne «coulent par derrière», ce phénomène pouvant irriter la muqueuse du pharynx et provoquer des maux de gorge au matin.

On a toutefois constaté qu’un emploi prolongé pouvait susciter une certaine accoutumance (une congestion «de rebond» qui réclame une application toujours renouvelée de gouttes). C’est pourquoi il est nécessaire de limiter la durée d’application: pas plus de 5 à 7 jours de traitement et, si nécessaire, appliquer par la suite un soluté physiologique. Il semblerait cependant que certaines substances soient mieux tolérées que d’autres. Parmi celles-ci figure le tuaminoheptane dont la durée d’action est moins longue, ce qui le différencie des autres vasoconstricteurs.

Si les sécrétions nasales sont très visqueuses, il peut être judicieux d’utiliser des gouttes combinant un décongestionnant et une substance sécrétolytique comme, par exemple, la N-acétylcystéine. Cette substance a pour effet de fluidifier les sécrétions nasales; elle est d’ailleurs également utilisée dans le traitement des toux grasses.

Pour terminer, quelques mots sur la prévention. Pendant la saison froide surtout, veiller à maintenir ou à renforcer ses défenses immunitaires: vitamine C en suffisance, extrait d’échinacéa ou encore «endurcir» le corps par des douches alternées chaudes et froides, le sauna ou la pratique sportive en plein air!

A lire aussi

Ménopause: réagir au lieu de subir

S'il y a une période dans la vie de la femme qui «jouit» d’une sinistre réputation, c’est bien la ménopause. A juste titre, car...

Redoutable burnout

Le terme de syndrome émotionnel d’épuisement professionnel représente une banqueroute générale de la constitution humaine. Il englobe la sphère psychique, émotionnelle et somatique. Il ne s’agit pas d’une fatigue professionnelle, mais d’un processus progressif qui s’accompagne d’épuisement et de tensions.

Introduction

Des besoins différents à chaque âge de la vie De l’enfance à l’adolescence. De l’âge adulte à la vieillesse. La jeunesse éternelle n’existe pas, mais...

Prix des médicaments: la décision prise aujourd’hui par le Conseil fédéral nuit à la place économique et scientifique

Bâle (ots) - Interpharma est très déçue par la décision du Conseil fédéral sur les ordonnances relatives au prix des médicaments. Le fait qu'au moment...

Des acides gras aux multiples bienfaits

Au même titre que la viande, les oeufs et le lait, le poisson est une excellente source de protéines, vitamines et minéraux. Contrairement aux autres aliments d'origine animale, le poisson contient moins de graisses et de cholestérol mais beaucoup d'acides gras oméga-3, précieux pour l'organisme.