Accueil Non categorizzato En tête à tête avec... Mauro Lustrinelli

En tête à tête avec… Mauro Lustrinelli

Lustrigol… droit au but!
Malgré l’entraînement et un match se déroulant à Bellinzone le jour de l’interview, Mauro Lustrinelli propose spontanément de me rejoindre à Lugano et de partager le déjeuner ensemble. Cordial, disponible et décontracté, pas de doute, Mauro Lustrinelli est une ­personnalité chaleureuse.
Quand et où avez-vous commencé à jouer au football?
Je devais avoir 8 ans lorsque j’ai débuté le football avec les juniors de Morobbia, actuellement commune de Giubiasco.
Rappelez-nous les clubs avec lesquels vous avez évolué.
AC Bellinzona, FC Wil, FC Thoune, Sparta Prague, FC Lucerne et actuellement à nouveau AC Bellinzona.
Evoquer le FC Thoune ­équivaut à rappeler une fantastique aventure.
En effet… nous avons terminé à la deuxième place du championnat suisse et nous nous sommes qualifiés pour la Champion’s League. Affronter des équipes telles qu’Arsenal, Ajax Amsterdam et Sparta Prague, restera à jamais gravé dans ma mémoire.
A propos de Prague, vous avez évolué avec le Sparta… et vous avez été l’auteur d’un événement particulier.
J’ai beaucoup apprécié cette ville. Prague a été une excellente expérience tant au niveau sportif que culturel… Et j’ai marqué le but le plus rapide de l’histoire du club soit… après 11 secondes de jeu.
Vous avez connu d’autres satisfactions sportives?
Oui, bien sûr, les sélections en équipe nationale et notamment la participation au championnat du monde en Allemagne constituent une réelle motivation. J’ai également eu beaucoup de plaisir de recevoir le prix du plus beau but du championnat suisse 2008.
Et à part le football?
Jusqu’à 25 ans, j’ai donné la priorité à mes études en sciences économiques. J’aime lire, la musique, les balades en montagne, mais depuis 19 mois il y a surtout une autre belle satisfaction: mon fils Luca.
Que représente la santé pour vous?
Un capital important… être bien dans son corps, mais aussi dans sa tête!
Vous avez 33 ans; quels sont vos projets pour l’avenir?
Aussi longtemps que j’ai la santé et du plaisir, je vais continuer à jouer. Quant au futur, je vais concilier mes études avec mon vécu sportif. J’apprécie le contact, la communication et je désire transmettre mon expérience à d’autres personnes. Je me projette volontiers comme entraîneur et j’ai déjà commencé ma formation.

Serge C. Ducret
Éditeur de vitamag®

A lire aussi