Article n° 4838 | Edition n° 96 | 2018

Les soins cosmétiques: aussi de l’intérieur

En début de saison, il faut veiller à augmenter  progressivement et prudemment l’exposition au soleil et garder à l’esprit que la beauté de la peau vient aussi de l’intérieur!

La peau, la chevelure et les ongles sont exposés en permanence à des influences de l’extérieur, qui ne sont pas toujours bénéfiques. Protéger, hydrater, nourrir et régénérer sont les maîtres mots.

En tant que plus grand organe de notre corps, la peau est soumise en permanence aux aléas atmosphériques et aux influences de l’environnement. Parmi ses plus grands «ennemis», on retiendra les rayons UV, le stress oxydatif et le déficit d’hydratation. Heureusement, une bonne hygiène de vie – pas de fumée, consommation modérée d’alcool – et des mesures de protection adéquates nous préservent des plus grands dégâts.
Protéger la peau de l’extérieur contre le rayonnement UV nocif implique surtout d’utiliser un produit solaire à l’indice de protection suffisant. Un tel produit devrait aussi contenir d’autres substances hautement actives, comme l’antioxydant licochalcone A et l’acide glycyrrhétinique, pour prévenir le vieillissement prématuré de la peau.
Par la voie interne, une alimentation saine et la prise suffisante de liquide complètent la protection cutanée. Notre alimentation fournit normalement tous les nutriments nécessaires à la régénération permanente de la peau, des cheveux et des ongles. Les apports en vitamines, comme les vitamines C et E, l’acide folique et la biotine, ainsi qu’en oligo-éléments, comme le sélénium et le zinc, sont particulièrement importants. L’huile d’onagre, quant à elle, lubrifie sainement la peau et les cheveux de l’intérieur. Les caroténoïdes naturels (astaxanthine, lycopène, extrait d’algues marines) sont, eux aussi, utiles pour préparer la peau au soleil. Ces nutriments peuvent être ingérés de manière ciblée sous forme de compléments alimentaires à la composition adaptée. Pour bien préparer la peau au soleil, il est conseillé de prendre ce type de compléments quelques semaines déjà avant l’été ou les vacances.

Contre les méfaits du soleil

Le soleil est source de bien-être. Mais, comme chacun sait, une exposition exagérée au rayonnement solaire sans protection est dangereuse. En plus des conseils qui sont répétés année après année (éviter le soleil aux heures de rayonnement le plus intense, se protéger efficacement contre les UVA/B, etc.), la prise d’un complément alimentaire riche en antioxydants peut être un appoint intéressant pour mieux se défendre contre le stress oxydatif dû à l’excès de soleil.


Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite.
Isabelle Hulmann Isabelle Hulmann

Articles similaires

  • Article No | Edition no 93 2016
    Une peau belle et fonctionnelle

    La peau, première protection de notre corps, est majoritairement composée d’eau. Elle joue des rôles aussi variés que le maintien de la température ou la perception sensitive, l’élimination de déchets ou la synthèse de substances actives comme la vitamine D. Son altération constitue donc, bien plus qu’un accroc esthétique, une atteinte aux fonctions essentielles. Les mécanismes délétères Les menaces principales pour la peau sont la déshydratation et la formation de radicaux libres, notamment en raison d’expositions excessives au soleil, aux polluants ou au tabac. Les excès climatiques de manière générale (températures élevées, froid, vent, etc.) amplifient le phénomène. La multiplication des détergents dans les gels douche ou les savons, le stress ou le vieillissement, finissent d’abîmer notre enveloppe corporelle déjà bien fragilisée. Une stratégie au long cours C’est donc un combat quotidien que nous devons livrer pour protéger ou restaurer ce capital. Tout d’abord, il convient de (re)créer un environnement favorable: humidifier l’air de la maison, boire suffisamment, consommer des aliments riches en antioxydants (fruits, légumes) et en acides gras insaturés (huiles de lin, colza, sésame, poissons gras), limiter l’exposition solaire et pratiquer une activité régulière. Le soin passe ensuite par un nettoyage doux et quotidien de la peau pour ne pas casser le film hydrolipidique, puis une hydratation maintenue par des actifs comme l’acide hyaluronique ou le glycérol, enfin par un renforcement de la barrière cutanée, grâce à des corps gras comme le beurre de karité, les huiles d’argan ou d’onagre. Certaines crèmes contiennent, en outre, des actifs stimulant le renouvellement cutané, tels que la créatine ou les dérivés de la vitamine A. De manière préventive, notamment chez les peaux jeunes, les antioxydants (vitamine E ou C) sont vivement conseillés, de même que les filtres solaires dans les crèmes de jour. En bref, protéger et hydrater: deux réflexes indispensables quel que soit le type de peau!

  • Article No | Edition no 92 2015
    Lorsque santé rime avec beauté

    Atout de séduction, carte de visite, miroir de la santé: la peau est tout cela à la fois, sans oublier les multiples fonctions qu’elle accomplit. Autant de raisons pour lui prodiguer des soins attentifs. Organe multifactoriel, le plus grand de notre corps, la peau correspond environ, aux 10% du poids corporel. Organe sensoriel et d’élimination, barrière de protection contre le monde extérieur (soleil, saleté, germes pathogènes, etc.), siège de la synthèse de la vitamine D, elle est encore responsable de la thermorégulation. Peau normale, sèche, grasse, mixte, déshydratée Si le type de peau est congénital, sa texture évolue avec le temps. La peau normale est lisse, douce et ne présente pas d’imperfections. La peau sèche, quant à elle, manque de lipides; au fil des ans, elle tend à devenir terne, rêche et rugueuse. A l’opposé, la peau grasse, caractérisée par un excès de sébum, est luisante et impure, avec des pores dilatés. Enfin, la peau mixte est grasse dans la partie médiane et sèche sur les autres zones du visage. Tous les types de peaux peuvent, en outre, être déshydratés, c’est-à-dire avoir une teneur insuffisante en eau. «Même la peau grasse, car il ne faut pas confondre sébum et eau», explique la Dresse Magali Dumont, dermatologue. Le nettoyage, soin de base Le premier geste beauté et santé est le nettoyage, qui doit être profond et doux à la fois. Le jour, on veillera à protéger la peau contre la pollution, les facteurs déshydratants (vent, climatisation, froid, etc.) et le soleil. Le soir, on lui prodiguera des soins nourrissants et régénérants. La dermocosmétique dispose d’une palette impressionnante de principes actifs: occlusifs, qui empêchent la réserve hydrique d’évaporer (huile d’amande, de bourrache, vaseline), capteurs d’eau (allantoïne, glycérine, acide hyaluronique), matifiants (argile, zinc), antivieillissement (antioxydants, rétinol, collagène). «Je fais confiance notamment à la vitamine C, pour son effet antioxydant, et au rétinol, pour son action sur le renouvellement cellulaire», affirme la Dresse Dumont.

  • Beauté No | Edition no 88 2014
    Soigner sa peau: une affaire de santé, de beauté et de bien-être

    A bien des égards, la peau est un organe particulièrement important: par sa taille tout d’abord (2 m2 environ chez un adulte), qui en fait l’organe le plus grand du corps humain, par sa fonction de barrière entre l’environnement extérieur et l’organisme ou encore par le rôle essentiel qu’elle joue dans nos sensations. Un organe si précieux mérite toute notre attention. La sécheresse et l’irritation de la peau sont des affections fréquentes. L’épiderme, qui est la couche superficielle de la peau, présente dans ce cas une rugosité, généralement des rougeurs et risque de se craqueler, laissant alors apparaître des crevasses. En plus de la gêne due aux tiraillements, les fonctions protectrices et sensorielles de la peau ne sont plus correctement remplies. C’est pourquoi il convient de traiter rapidement la sécheresse et la déshydratation cutanées. Plusieurs principes actifs permettent un traitement efficace et très bien toléré. Il s’agit, par exemple, du panthénol à l’effet apaisant, de la carbamide (ou urée) à l’action hydratante, de la vitamine A, qui stabilise le processus naturel d’accumulation de kératine dans les cellules de l’épiderme, ou encore de la vitamine E, qui neutralise le stress oxydatif provoqué par les radicaux libres, cause majeure du vieillissement cutané. Un traitement adéquat permettra d’avoir une peau douce, élastique et remplissant ses fonctions  physiologiques.

Article
Burgerstein Omega-3 liquid_96
Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite. © 2010 Communis | Healthcare Media Concept