Article n° 1003 | Edition n° 70 | 2010

Assimiler: tout un savant équilibre

Peut-on aider le corps à mieux assimiler les substances minérales apportées par l’alimentation et les suppléments?

Il est vrai qu’ingérer n’équivaut pas forcément à assimiler. Fort heureusement, les solutions existent. Elles consistent à privilégier les «amis» des minéraux et des oligo-éléments (qui influencent favorablement leur assimilation et/ou leur utilisation par le corps), à déclarer la guerre à leurs «ennemis» (qui produisent l’effet contraire) et à respecter les balances minérales.

Voici quelques exemples.

Les «amis»

Les vitamines D, C et K, ainsi que les oligo-éléments bore et silicium, favorisent l’assimilation du calcium. Ainsi, un supplément d’huile de foie de flétan (vitamine D), de vitamine C et de silice de prêle (silicium), parmi d’autres, s’avèrent bénéfiques pour les os. La vitamine C améliore aussi l’assimilation du fer et intervient, par conséquent, dans la lutte contre l’anémie ferriprive.

Les «ennemis»

La fumée détruit le calcium et le zinc. Le stress vole à l’organisme du calcium, du magnésium, du zinc et du chrome. Les grands buveurs de café éliminent du calcium, du potassium et du zinc avec l’urine ainsi que du fer avec les selles. Le calcium, le magnésium, le potassium et le zinc figurent également parmi les «victimes» de l’alcool à fortes doses.

Les balances minérales

L’excès de phosphore draine le calcium des os et en augmente l’élimination rénale. Une forte consommation de viande est, par conséquent, un facteur de risque d’ostéoporose.

L’abus de calcium chasse le magnésium et vice versa. Si l’on prend ces deux minéraux en ­supplément, il faut que celui-ci les contienne dans la proportion idéale: environ 2 fois plus de calcium que de magnésium. C’est le cas de la dolomite, un produit naturel disponible en pharmacie et droguerie sous forme de comprimés.

En revanche, les suppléments fortement dosés de calcium et de fer ne doivent pas être pris simultanément car l’excès du premier peut perturber le métabolisme du deuxième et empêcher son intégration dans l’hémoglobine.

L’abus de fibres entrave l’assimilation de nombreuses substances minérales, principalement le fer, le calcium et le zinc. Notamment dans la deuxième partie de la vie, il est important de trouver le juste équilibre entre un apport ­insuffisant et une consommation excessive de substances de lest.


Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite.
Isabelle Hulmann Rita Ducret-Costa

Articles similaires

Article
Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite. © 2010 Communis | Healthcare Media Concept