Article n° 1245 | Edition n° 75 | 2011

En tête à tête avec... Tanja Bühlmann

Une sportive passionnée et enthousiaste

Depuis quand pratiquez-vous le triathlon et pourquoi ce choix?

Le triathlon est ma passion depuis plus de 10 ans. C’est une voisine qui m’a incitée à participer à ma première compétition: elle est rentrée si enthousiaste d’une course qu’il me fallait absolument vivre cette expérience.

Quelle est votre discipline de prédilection: la natation, le vélo ou la course à pied?

Au début, je préférais nettement la course à pied. Avec les années, les disciplines se sont imbriquées toujours plus jusqu’à constituer un tout. Le challenge de devenir encore meilleure dans chacune d’entre elles m’apporte beaucoup de satisfaction et me motive à l’entraînement.

Combien de temps en moyenne consacrez-vous à votre entraînement hebdomadaire?

Pour 2009, je m’étais fixé comme objectif une place sur le podium au CM Ironman d’Hawaï en octobre. Cela impliquait un investissement en temps très conséquent. Pendant les semaines les plus intensives, je me suis entraînée jusqu’à 26 heures. Sur l’année, je m’entraîne en moyenne 11 à 13 heures par semaine, tout en travaillant à 80%.

Quels sont vos meilleurs souvenirs et résultats?

Ma 3e place dans ma catégorie d’âge à Hawaï reste un évènement inoubliable. Mais je garde aussi un excellent souvenir de nombreuses autres courses.

Les encouragements du public au bord de la route donne toujours la chair de poule. Ces merveilleux moments constituent sans aucun doute une motivation particulière pour tous les participants.

Quels sont vos prochains objectifs?

J’ai abordé cette année plus tranquillement, sans me fixer d’objectifs. Il n’est pas évident de garder constamment une motivation sans faille et un niveau élevé. De temps en temps, j’ai besoin de pouvoir me consacrer à d’autres choses importantes dans la vie. En 2011, je vais probablement disputer à nouveau une course distance Ironman (3,8 km nage/180 km vélo/42,2 km course à pied). Cette fois je ne vise cependant pas une qualification pour Hawaï, mais simplement à réaliser un bon parcours.

Quel rapport entretenez-vous avec la santé?

J’essaie autant que possible d’être à l’écoute de mon corps. Lorsque l’on se focalise sur un but important avec une forte motivation, il est parfois difficile de trouver le juste milieu. Toutefois, l’expérience m’aide à choisir, à côté de l’entraînement, le bon équilibre entre récupération, alimentation et mental, de façon à éviter une surcharge.


Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite.
Isabelle Hulmann Serge C. Ducret

Articles similaires

Sport
Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite. © 2010 Communis | Healthcare Media Concept