Article n° 856 | Edition n° 62 | 2008

Un nuage de bienfaits sur notre peau

La peau constitue l'interface entre notre corps et le monde extérieur; à cet égard, elle est le premier organe à subir les agressions quotidiennes de notre environnement. Nous devons la préserver pour d'évidentes raisons sanitaires, mais également esthétiques. En effet, d'un côté, notre peau assure un rôle de protection, de thermorégulation, d'infor­mation ou encore d'élimi­nation; de l'autre, elle constitue un «outil de communication», au même titre que notre aspect général ou notre manière de nous exprimer.

Des agressions incontournables

A l'évidence, notre intégrité cutanée est menacée de manière insidieuse mais continue, et ceci quelle que soit la saison: le chauffage, la climatisation, le vent, la pollution, le soleil sont autant d'agents qui maltraitent l'indispen­sable hydratation de notre peau. Sans précaution, celle-ci deviendrait terne, rêche, voire squameuse, et ne remplirait plus ses différentes fonctions. Toutes les tranches d'âge sont concernées: du nourrisson si fragile à la personne âgée qui perd sa capacité à retenir l'eau, en passant par la femme enceinte qui subit des agressions mécaniques et hormonales. Il faut protéger ce capital hydrique cutané qui représente tout de même 10% de notre poids corporel.

Plaisir et efficacité

La cosmétologie actuelle apporte des solutions aux multiples formulations: crèmes, émulsions, sérums, etc. Ces produits sont indispensables à une bonne hydratation, mais leur action peut être encore optimisée par des brumisations d'eau minérale avant leur application. Ainsi, ce qui apparaissait comme un plaisir estival, un rafraîchissement cutané, permet d'améliorer d'environ 15 % l'efficacité des soins classiques. On utilisera donc des brumisateurs tant en été (avant la crème solaire, après exposition, à volonté quand la climatisation est trop forte ou tout simplement pour se rafraîchir) qu'en hiver avant sa crème hydratante. Le froid diminue en effet la vascularisation du derme et favorise la déshydratation de la peau par une alimentation insuffisante de celle-ci. De même, surchauffer un lieu d'habitation nuit à l'épiderme avec des conséquences similaires.

Ces brumisateurs d'eau minérale sont particulièrement recommandés pour les peaux fragiles comme celles des futures mamans ou des nourrissons pour leur toilette quotidienne.

Enfin, quelques conseils pratiques pour améliorer le rendement des soins cosmétiques: boire une eau de qualité en quantité suffisante, surveiller le degré d'humidité de l'habitation ou encore limiter les expositions solaires et la consommation de tabac.


Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite.
Isabelle Hulmann Dr. Stéphane Hoën

Articles similaires

Article
Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite. © 2010 Communis | Healthcare Media Concept