Accueil Vie Contraception Y a-t-il autant de ménopauses que de femmes?

Y a-t-il autant de ménopauses que de femmes?

Soyons clairs: la ménopause prive la femme de sa fertilité, mais pas de sa beauté ou de sa féminité. Il s’agit certes d’une période qui peut comporter des difficultés, mais qui est suivie, le plus souvent, par des décennies épanouies.

On parle de ménopause une année après la disparition des règles, qui coïncide avec la cessation complète de l’activité ovarienne. Elle est précédée par la périménopause, caractérisée par la baisse de la production de la progestérone. La ménopause se produit en moyenne à 52 ans, une année et deux mois plus tôt pour les fumeuses.

Nous ne sommes pas toutes égales face à la ménopause

Les très redoutés troubles de la ménopause (et de la périménopause) sont notamment les bouffées de chaleur et la transpiration excessive; en font partie aussi la sécheresse vaginale, la tendance à la prise pondérale, l’humeur dépressive, la fatigue, l’insomnie et les douleurs articulaires. Une bonne nouvelle: 25 à 30% des femmes ne ressentent aucun désagrément; pour les moins chanceuses, les troubles se manifestent à des degrés très différents.
Dans la majorité des cas, ceux-ci sont soulagés par des règles hygiéno-diététiques (alimentation riche en phyto-oestrogènes – voir tableau –, activité physique en plein air) et par des thérapies douces, telles que la phytothérapie et l’homéopathie.

Universelle et millénaire sauge

Déjà utilisée dans l’Antiquité, considérée au Moyen Age comme la panacée des plantes médicinales, appréciée par la médecine populaire qui lui consacre des célèbres dictons («Celui qui a de la sauge dans son jardin, n’a pas besoin de médecin», «Comment l’homme peut-il mourir si la sauge pousse dans son jardin?», la plante que le phytothérapeute Jean-Jacques Descamps appelle «la merveilleuse sauge» fait preuve d’une efficacité remarquable lors de troubles de la ménopause, en particulier les bouffées de chaleur et l’hypertranspiration.

Rita Ducret-Costa
Rédactrice en chef de vitamag®, pharmacienne diplômée de l’Université de Bologne, nutritionniste et homéopathe.

A lire aussi

Radicaux libres: attention, danger!

On entend beaucoup parler du danger de l'oxydation et des effets néfastes des radicaux libres: de quoi s'agit-il et comment s'en protéger?

Burgerstein Phosphatidyl-Serin PS – pour améliorer la capacité de performance cérébrale

Burgerstein Phosphatidyl-Serin PS peut apporter une contribution importante à l'amélioration et au maintien des facultés cognitives (mémoire, concentration, capacité d'apprentissage). Il est indiqué comme complément nutritionnel à prendre régulièrement et à long terme ainsi que pour des périodes où une plus grande capacité de performance cérébrale est particulièrement demandée.

Les bénéfices d’une activité physique sans la casse

La sédentarité, considérée comme l’un des 10 facteurs de mortalité dans le monde, est particulièrement impliquée dans les maladies cardiovasculaires, le cancer ou encore...

ACTION TOGETHER VITAMAG®

Il n’y a pas de petit geste quand on le fait avec son cœur! L’action Together Vitamag® a comme objectif de soutenir la Fondation Nicole...

Quand les dents sont sensibles au chaud et au froid?

Chez bon nombre de personnes, le contact du chaud ou du froid avec les dents provoque une douleur lancinante. Quelle est la cause de ce phénomène?