Une prophylaxie hivernale simple et naturelle

Une activité physique régulière fortifie le système immunitaire. Des chercheurs ont démontré que les infections diminuent significativement en faisant du sport avec mesure, l’idéal étant la marche, le jogging, le walking et la natation.

En fournissant les nutriments indispensables, une alimentation équilibrée, riche en légumes, fruits, céréales complètes et produits laitiers, contribue à renforcer les défenses de l’organisme et à prévenir les refroidissements. Les vitamines A, C et D, ainsi que des oligo-éléments comme le zinc et le sélénium, jouent un rôle prépondérant. La vitamine A, qui empêche les agents pathogènes et autres substances étrangères de pénétrer dans le corps, ne peut pas être synthétisée par ce dernier. La vitamine D est certes produite de manière endogène, mais seulement lorsque la peau est suffisamment exposée aux rayons solaires. Au printemps et en hiver, le manque de soleil entraîne souvent un taux sanguin de vitamine D insuffisant. Ces deux vitamines sont présentes en grande quantité dans l’huile de foie de poisson naturelle. On privilégiera les produits issus de la pêche durable et d’origine certifiée.

Les compléments alimentaires ne devraient pas remplacer une alimentation variée. Ils peuvent cependant judicieusement compenser les habitudes nutritionnelles ­quotidiennes.

- Publicité -