Accueil Corps Système digestif Le microbiote intestinal: des bactéries dont il faut prendre soin

Le microbiote intestinal: des bactéries dont il faut prendre soin

Indispensable au bon fonctionnement du système immunitaire et du métabolisme, le microbiote intestinal suscite un vif intérêt depuis quelques années. 

L’ensemble des bactéries et des levures qui colonisent notre intestin forment ce qu’on appelle le microbiote intestinal (communément appelé « flore intestinale »). Il est constitué de plus de 1’000 milliards de micro-organismes (soit 2 à 10 fois plus que le nombre de cellules qui constituent notre corps), pour un poids de 2 kilos !

Les missions du microbiote

Le microbiote d’un individu se constitue dès sa naissance, au contact de la flore vaginale après un accouchement par voie basse, ou au contact des micro-organismes de l’environnement pour ceux nés par césarienne. Largement influencé par l’alimentation, il peut ensuite varier au fil du temps, de façon plus ou moins durable.

Le microbiote intestinal est essentiel du point de vue métabolique, car il facilite l’assimilation des nutriments et participent à la synthèse de certaines vitamines. Ils régulent également l’absorption des acides gras, du calcium, du magnésium, etc.

D’autre part, au niveau immunitaire, il empêche le passage des pathogènes, produit des substances antimicrobiennes spécifiques et participe à la maturation des globules blancs. Il joue également un rôle dans les fonctions neurologiques. En conséquence, un dysfonctionnement de la flore intestinale peut expliquer la survenue de bon nombre de maladies.

Gare au déséquilibre!

Notre microbiote est fragile. Il est non seulement sensible à certains aliments, mais aussi au stress ou à la prise de médicaments. Il faut donc veiller en permanence à maintenir son équilibre ou à favoriser sa régénération, sous peine d’en subir les désagréments…

Par exemple, les effets néfastes des antibiotiques et des sulfamides sur la flore bactérienne intestinale sont bien connus : flatulences, diarrhées, crampes abdominales, etc.

Ces médicaments, pourtant parfois absolument nécessaires, peuvent aussi être à l’origine de carences vitaminiques (les bactéries intestinales sécrétant des vitamines du groupe B et la vitamine K) et de lésions des parois intestinales se traduisant par des troubles digestifs sévères et persistants.

La solution?

Tous ces désagréments peuvent être aisément évités par la prise concomitante d’une préparation à base de levures médicinales (à ne pas confondre avec les levures diététiques!), de probiotiques (germes vivants présents dans la flore intestinale humaine) ou de lactobacilles.

Heureusement pour les personnes concernées, ces substances agissent aussi bien à titre curatif que prophylactique et leur efficacité se double d’une excellente tolérance. Quelques semaines de traitement suffisent en général pour régénérer une flore intestinale endommagée. Rien ne s’oppose à une prise prolongée de ces produits si besoin, par exemple dans certaines formes de côlon irritable. Votre médecin et/ou votre pharmacien saura vous conseiller un produit adéquat.

A lire aussi

La médecine orthomoléculaire pour une santé meilleure

L'espérance de vie moyenne d'un homme en Suisse est passée de 45 ans au début du siècle à 75 ans à l'approche de l'an...

Des billions de bactéries pour un organe multitalent

Grâce à sa flore, notre intestin assure la digestion des aliments, l’absorption des nutriments, la synthèse de vitamines, la détoxication. A lui seul, il...

Un vaccin perfectionné pour une protection plus grande des petits enfants contre les infections à pneumocoques

Zurich, 17 janvier 2011 – Les pneumocoques sont des bactéries pouvant causer des infections graves telles que la pneumonie ou la méningite. L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) et la Commission fédérale pour les vaccinations (CFV) vient de réviser ses recommandations en matière de vaccination: désormais, elles recommandent une vaccination contre les pneumocoques avec le vaccin couvrant le plus grand nombre de sérotypes qui soit actuellement homologué, pour tous les petits enfants de moins de 5 ans; elles recommandent également une vaccination de rattrapage pour les petits enfants de moins de 5 ans qui ont déjà été complètement vaccinés avec le vaccin précédent.

Blessures sportives ou rhumatismes: l’importance du traitement topique de la douleur

Douleurs de l’appareil locomoteur et leur traitement Contusion musculaire, déchirure musculaire, entorse ou blessure aux tendons – p. ex. tendon d’Achille – dans toutes ces...

De l’eau de mer pour hydrater les muqueuses

Alors que les bains de mer ne sont plus qu'un souvenir d'été, vous avez la possibilité de profiter des bienfaits de l'eau de mer chez vous et en tout temps. Les muqueuses notamment tirent profit du contact avec l'eau de mer.