Traiter les maux de gorge par les plantes

Gorge qui pique, déglutition qui fait mal, voix qui flanche…  Un médicament synthétique n’est pas forcément nécessaire! Il est tout à fait possible de traiter les maux de gorge par les plantes, de surcroît si l’on s’y prend dès l’apparition des symptômes.

Les agents pathogènes – dans la plupart des cas, des virus, rarement des bactéries – pénètrent dans les tissus par les muqueuses de la bouche et de la gorge et y déploient leur action. Très souvent, les maux de gorge représentent les premiers symptômes d’un état grippal. Dès leur apparition, il est possible de traiter les maux de gorge par les plantes.

En médecine douce, plusieurs plantes soulagent efficacement et rapidement les douleurs. La mousse d’Islande, les feuilles de mauve ou la racine de guimauve contiennent des mucilages agissant comme anti-inflammatoires. La camomille, le thym et la sauge renferment, quant à eux, des actifs désinfectants et analgésiques très efficaces pour soulager les maux de gorge.

Sauge et échinacée, deux plantes bienfaisantes

En cas d’infection de la région rhinopharyngée, les médicaments à base de feuilles de sauge fraîches (Salvia officinalis) ou d’échinacée pourpre (Echinacea purpurea) garantissent de bons résultats. La sauge, qui apaise la douleur et combat les microbes, est utilisée depuis longtemps comme remède pour toutes sortes d’affections de la bouche et de la trachée. De son côté, l’échinacée possède des propriétés anti-inflammatoires et antivirales.

Des gargarismes à base de solution saline tiède (une cuillère à thé dans 500 ml d’eau) ou d’eau citronnée renforcent le processus. Par voie orale, l’échinacée fortifie un système immunitaire défaillant. Des études démontrent que l’action antivirale de la teinture d’échinacée est particulièrement adaptée aux personnes dont les défenses immunitaires sont affaiblies, et qu’elle offre une bonne protection contre la grippe et les refroidissements.

Si des ganglions lymphatiques enflés apparaissent au niveau de la gorge ou si survient une forte fièvre, une visite chez le médecin s’impose : il pourrait s’agir d’une angine bactérienne à streptocoques.

Articles Liés

- Publicité -

Derniers articles