Accueil Santé Arthrose Traiter l'arthrose dès le stade initial

Traiter l’arthrose dès le stade initial

L’arthrose est une maladie dégénérative du cartilage articulaire qui touche en priorité les grandes articulations (genou et hanche). Les symptômes typiques sont une raideur matinale et des douleurs plus ou moins fortes, ­fréquemment déclenchées ou aggravées par le mouvement exagéré et qui entraînent automatiquement une baisse de la mobilité. L’arthrose est évolutive.

Un diagnostic précoce est essentiel, car certaines mesures thérapeutiques peuvent en ralentir la progression. Le médecin diagnostique l’arthrose, notamment grâce à la radiologie. Selon le stade évolutif de la maladie, les radiographies mettent en évidence une diminution de l’épaisseur du cartilage, une condensation osseuse sous le cartilage et la présence d’excrois­sances osseuses, appelées ostéophytes.

La prise en charge non médicamenteuse de l’arthrose consiste en une physiothérapie ciblée, destinée à renforcer la musculature pour décharger l’articulation. Comme le cartilage est un tissu exempt de vaisseaux sanguins, c’est le liquide articulaire qui lui fournit ses éléments nutritifs. Ce système d’alimentation ne fonctionne toutefois que si l’articulation est mise à contribution («système de pompe»): le maintien de la mobilité est donc essentiel.

Sur le plan médicamenteux, des études récentes ont montré que la prise à long terme de sulfate de chondroïtine est susceptible de freiner la progression de l’arthrose. Les effets de cette substance extraite du cartilage de poisson ont été mis en évidence dans les clichés radiologiques avec un ralentissement de la diminution de l’épaisseur du cartilage dans le groupe traité par rapport au groupe placebo. La prise de médicaments antidouleurs (paracétamol, anti-inflammatoires non stéroïdiens) a aussi diminué dans le groupe sous sulfate de chondroïtine.

En résumé, une prise en charge individuelle comprenant physiothérapie et/ou médicaments peut contribuer à freiner l’évolution de l’arthrose et à améliorer la qualité de vie des personnes concernées. Bien entendu, la condition indispensable reste cependant le diagnostic du médecin.

A lire aussi

Soigner sa gastrite

Brûlures et lourdeurs gastriques, douleurs abdominales, renvois acides… Très pénible, la gastrite, ou inflammation de la muqueuse de l’estomac, entrave la qualité de vie. L’estomac...

Santésuisse et l’industrie pharmaceutique lancent le débat sur l’évaluation du bénéfice

Santésuisse et Interpharma ont lancé un projet commun relatif à l'évaluation systématique de technologies et de procédés médicaux. Objectif: un projet suisse de consensus sur l'évaluation du bénéfice («Health Technology Assessment» - HTA) d'ici la mi-2011. Dans le cadre d'un premier atelier, les acteurs de tous les secteurs de la santé publique ont débattu pour déterminer la nature des défis et des questions qui se posent dans le contexte de l'évaluation du bénéfice des prestations de santé.

Excipial Kids® – Des soins spéciaux pour la peau sèche et prurigineuse des bébés et des enfants

Les enfants souffrent de plus en plus fréquemment de la neurodermite. La peau est sèche, parfois rougie, et devient squameuse. Les démangeaisons sont omniprésentes. La barrière cutanée perturbée joue souvent un rôle central à cet égard.

Régulation du marché du cannabis: de A (Anchorage) à Z (Zürich)

Les projets de légalisation et de régulation du marché du cannabis se multiplient: déjà en vigueur dans quatre états américains et en Uruguay, la...

Sécheresse vaginale… Cicatridina®

La sécheresse vaginale n’est pas seulement une des conséquences physiques de la ménopause, mais peut aussi se manifester tout au long de la vie. La...