Accueil Communiqués de presse Taux d’alcool sur les routes en Europe: mieux vaut vérifier

Taux d’alcool sur les routes en Europe: mieux vaut vérifier

Qui dit vacances dit bien souvent voyages en voiture ou virées à moto. Qu’on se déplace avec son propre véhicule ou qu’on en loue un sur place, il vaut mieux connaître le seuil d’alcoolémie à ne pas dépasser. La carte actualisée d’Addiction Suisse récapitule les taux limites en vigueur dans les différents pays. Mais quand on prend le volant, la solution la plus sûre reste bien évidemment de ne pas boire d’alcool du tout.

La plupart des pays voisins appliquent le 0.5 pour mille sur leurs routes. Le Liechtenstein tolère encore une alcoolémie de 0.8 pour mille, alors qu’en Autriche, la concentration d’alcool dans le sang doit être inférieure à 0.5 pour mille, soit 0.49 ou moins. Dans des pays comme l’Espagne, le Portugal ou la Grèce, le 0,5 pour mille est en vigueur, mais il existe généralement des règles plus sévères pour les nouveaux conducteurs. En Suède et en Norvège, le seuil d’alcoolémie est de 0.2 pour mille, alors que dans la plupart des pays d’Europe de l’Est, c’est la tolérance zéro qui prévaut.

Et la Suisse?

En Suisse, la limite est fixée à 0,5 pour mille depuis 2005, mais l’alcool est interdit aux nouveaux conducteurs depuis début 2014 pour toute la durée du permis à l’essai, à savoir trois ans.

L’alcool altère les capacités en petite quantité déjà

La consommation d’alcool entraîne des risques avant même que le seuil légal de 0,5 pour mille ne soit atteint. L’attention diminue déjà à partir d’une alcoolémie de 0,2 pour mille, de sorte qu’il est conseillé de renoncer totalement à l’alcool quand on prend le volant. Voici trois bonnes raisons de s’abstenir de boire:

  • Il est difficile d’estimer correctement sa propre alcoolémie.
  • Il est souvent plus difficile d’arrêter de boire à temps que de ne pas boire du tout.
  • Les longs voyages se font souvent de nuit et entraînent de la fatigue, ce qui réduit les facultés nécessaires à la conduite d’un véhicule.

 

Liens utiles

  • Carte de l’Europe d’Addiction Suisse avec les taux limites d’alcool en vigueur
  • www.alcooletcirculation.ch: ce site, qui tient compte des données les plus récentes, informe sur les principaux aspects de l’alcool dans la circulation routière et illustre quelques effets de l’alcool sur l’aptitude à la conduite.
  • www.alcooldanslecorps.ch: ce site met en évidence les effets de l’alcool dans l’organisme:
  • Brochure «Apéro: avec ou sans?»: ce petit guide fournit des conseils pour ne pas dépasser la limite admise.

 

Source: Addiction Suisse 

A lire aussi

Un hymne à la camomille

A l’ère du Web, on se détourne du règne végétal dont les vertus appartiendraient à une tradition dépassée. Pourtant, il existe des plantes médicinales, comme la camomille, qui survivent à ces «modes».

Le médecin qui aimait le hockey

Connaissezvous le Dr méd. Carl Spengler? Le Dr méd. Carl Spengler (1860-1937) a vu le jour à Davos. Il effectua ses études de médecine en...

L’hiver, saison des refroidissements

A peine les températures chutent-elles qu’on entend tousser et éternuer de toutes parts. Parmi les fâcheux compagnons de la «mauvaise» saison, il y a le nez qui coule, la gorge qui pique, la toux sèche ou accompagnée de mucosités difficiles à expulser. Pourquoi ces symptômes sont-ils plus fréquents en hiver et comment les guérir?

La chasse aux calories cachées

Manger équilibré peut sembler facile, à première vue. Il suffit de réunir les calories dont le corps a besoin, en évitant les...