Accueil Communiqués de presse #StayHome Sport à la maison: attention aux excès!

#StayHome Sport à la maison: attention aux excès!

Les programmes de sport à la maison connaissent actuellement un véritable boom. Le BPA donne des conseils pour les exécuter en réduisant au minimum le risque de blessures. Il est en particulier essentiel de se cantonner aux offres émanant de professionnels et de choisir le juste niveau. Il faut également ôter les obstacles dangereux et ne pas se montrer trop ambitieux.

Nombreux sont ceux qui ne peuvent pas imaginer passer plusieurs semaines ou plusieurs mois sans faire du sport. Pour la santé, il est d’ailleurs recommandé de rester actif en dépit des restrictions liées au coronavirus. Mais comment faire puisque les centres de fitness sont fermés, que les clubs sportifs sont contraints de faire une pause et qu’il est même déconseillé de pratiquer la marche nordique dans le village?

Internet apporte plus d’une réponse à cette question: des programmes de fitness et de musculation à faire chez soi, des leçons de yoga par Skype, des conseils pour les débutants ou encore des appareils de fitness en promotion. Hélas, des accidents occasionnant des blessures peuvent se produire même lors de la pratique sportive à domicile. «Il est important d’opter pour les programmes d’entraînement de prestataires fiables, explique Hansjürg Thüler, responsable du service Sport et activité physique du BPA. On préférera donc les centres de fitness réputés, les hautes écoles ou les organisations de santé à une personne lambda sur YouTube.»

Suffisamment d’espace, pas d’improvisation pour le sport!

Qui veut s’entraîner chez soi doit bien souvent commencer par ménager de la place. Il s’agit d’enlever tout ce qui présente un danger (obstacles, arêtes ou objets sur lesquels on pourrait trébucher) et d’éviter les sols glissants. Plus la pièce est petite, plus les mouvements devraient être calmes.

La prudence est également de mise lors de l’installation de nouveaux appareils de fitness. Une barre de traction montée à la hâte ou des engins improvisés impliquent autant de risques d’accident. Les exercices au sol sont généralement plus sûrs.

À sportif débutant, exercices pour débutant

Si vous faites du sport à la maison, que ce soit en suivant ou non une vidéo, effectuez uniquement les exercices que vous maîtrisez déjà. En effet, comme le souligne Hansjürg Thüler, ce n’est pas le moment de faire des expérimentations sportives alors que le système de santé est sous pression. Si vous souhaitez vous essayer à quelque chose de nouveau, optez pour une offre spécialement destinée aux débutants.

Les sportifs de salon veilleront également à ne pas être trop ambitieux, faute de quoi ils risquent de finir chez le médecin ou à l’hôpital. Les compétitions entre membres d’une même famille ou entre partenaires d’entraînement en ligne sont donc une mauvaise idée. Il est préférable de réaliser les exercices lentement, proprement et de manière contrôlée, en s’assurant que leur niveau soit adapté.

Le BPA soutient la stratégie de lutte contre le nouveau coronavirus adoptée par le Conseil fédéral et l’Office fédéral de la santé publique. Qu’on soit à la maison ou à l’extérieur, il est plus important que jamais d’être prudent, afin d’éviter tout accident qui conduirait à surcharger encore davantage le système de santé.

Contact: [email protected] / +41 31 390 21 21

A lire aussi

Crevasses, aphtes… même combat!

Nous vivons, presque sans y penser, avec une foule de petits désagréments qui, sans impliquer notre pronostic vital, affectent notre bien-être et parfois nos activités quotidiennes; les aphtes et les ­crevasses en sont des exemples frappants. Faut-il sous prétexte de bénignité subir ces trublions plus longtemps? Les techniques de soin ont évolué et allient aujourd'hui efficacité, confort et facilité d'emploi.

Les poux: ces invités qui nous irritent!

La réputation du pou n'est aujourd'hui plus à faire. Ce petit insecte parasite de l'homme, même s'il n'est vecteur d'aucune maladie connue, demeure le fléau des collectivités infantiles. Il touche essentiellement les 6 à 8 ans, mais depuis quelques années, semble de plus en plus difficile à éliminer des têtes de nos enfants. Cette résistance aux insecticides serait-elle une fatalité?

Réagissons à la déprime!

Qui n’a jamais ressenti pendant la «mauvaise saison» une sensation de lassitude et de déprime? Pour certaines personnes, l’arrivée de l’automne, avec son cortège de journées courtes et grises, coïncide régulièrement avec un état dépressif, qui disparaît au début du printemps.

Lorsque la vivacité enfantine vire au cauchemar

Bien qu'elle soit connue depuis le début du XXe siècle, l'hyperactivité suscite actuellement un intérêt croissant. Ce terme désigne un syndrome regroupant certaines anomalies du comportement: agitation extrême, activité physique excessive, instabilité psychomotrice, ainsi que, le plus souvent, déficit d'attention. Notons que ce dernier trouble peut exister en l'absence de l'hyperactivité.

Les oméga-3, les alliés santé de notre cerveau

Hypotenseurs, hypolipidémiants, anticoagulants: ces propriétés des acides oméga-3 sont scientifiquement établies et largement connues. Moins connu, mais non moins important, est le rôle des...