Accueil Alimentation Sels minéraux & Oligo Le sélénium: un oligoélément antioxydant

Le sélénium: un oligoélément antioxydant

Découvert en 1817 pour sa toxicité, on sait à présent que le sélénium présente des propriétés bénéfiques très importantes, bien qu’il reste toxique à fortes doses.

Ses atouts

Le sélénium entre dans la composition de plusieurs enzymes antioxydantes, notamment la glutathion péroxydase, qui contribuent à neutraliser les radicaux libres. Puissant facteur antioxydant, il combat tous les phénomènes de dégénérescence oxydative de l’organisme (cataracte, arthrose, artériosclérose, vieillissement prématuré, etc.).

Autre effet bénéfique: il stimule le système immunitaire et favorise la production des anticorps. Enfin, il active les hormones thyroïdiennes. Ainsi, une carence en sélénium peut provoquer une hypofonction thyroïdienne.

Où le trouver?

La teneur en sélénium des aliments est tributaire de la quantité de cet oligoélément dans le sol. Or, la Suisse fait partie des pays pauvres en sélénium, au même titre que la Scandinavie, l’Europe centrale, la Nouvelle-Zélande, etc. Un phénomène malheureusement accentué par le réchauffement climatique, comme le souligne le Conseil fédéral.

Les aliments les plus riches en sélénium sont le poisson (lotte, merlu, maquereau, limande, hareng, thon, sardines, etc.) et les fruits de mer. On le trouve aussi dans le foie de veau, les graines de soja et le pain complet. A titre d’exemple, 50 g de thon en boîte + 1 œuf + 50 g de lentilles cuites correspondent à 100 % de l’apport conseillé pour un individu de 60 kilos.

Les carences et leurs causes

L’apport nutritionnel conseillé pour les adultes est de 70 µg par jour (80 µg par jour à partir de 75 ans). Chez le sportif s’entraînant de façon intensive, un apport complémentaire de 10 à 30 µg par jour est recommandé.

Les conséquences possibles d’une carence en sélénium sont: un risque accru de cancer, l’affaiblissement du système immunitaire, une cardiopathie, ou encore une faiblesse musculaire.

Outre un apport insuffisant par l’alimentation, les maladies du tractus gastro-intestinal ou une charge en métaux toxiques peuvent également être à l’origine d’un manque de sélénium.

Rita Ducret-Costa
Rédactrice en chef de vitamag®, pharmacienne diplômée de l’Université de Bologne, nutritionniste et homéopathe.

A lire aussi

Stressé, fatigué? Pensez donc au ginseng!

On tourne le dos à l'hiver, le printemps s'installe et amène avec lui des envies de randonnées, de jardinage ou d'autres activités en plein air. Malheureusement, une fatigue persistante peut assombrir les beaux jours.

Journée Nationale de l’Allergie 2020 – en ligne

Journée Nationale de l’Allergie 2020: la Suisse éternue – les pollens volent de nouveau et une personne sur cinq en souffre. Le...

Un élargissement bienvenu dans l’assurance de base

On estime à 70% la proportion de la population suisse qui a recours à la médecine complémentaire, homéopathie y compris. Les patients trouvent dans ces méthodes de traitement plus un appoint qu'un succédané complet de la médecine classique. Elles ont cependant acquis au fil des ans une place importante parmi les autres disciplines et leurs résultats thérapeutiques méritent amplement la reconnaissance de notre système d'assurance.

Votre attitude non verbale

L’importance de la communication non verbale: nous influençons davantage par nos attitudes non verbales que par nos mots. Pour lire plus... téléchargez l'article en format...

Stimuler naturellement le système immunitaire

Notre système immunitaire nous protège l’année durant contre les agents pathogènes de toute nature. Durant la saison froide, nous nous tenons dans des lieux...