Accueil Unkategorisiert Saison des allergies: pensez aussi à la gemmothérapie!

Saison des allergies: pensez aussi à la gemmothérapie!

Quand la saison du rhume des foins bat son plein, la gorge, le nez ou les yeux sont mis à rude épreuve. Que proposer aux clients qui souhaitent autre chose que les classiques antihistaminiques? La gemmothérapie peut être une option intéressante et notamment le bourgeon de cassis.

Selon les individus, le rhume des foins affecte davantage les muqueuses de la gorge, du nez ou des yeux. La liste des symptômes possibles est longue: picotements, éternuements, démangeaisons, écoulement nasal, larmoiements, gorge qui gratte… Et, suivant leur intensité, la qualité de vie s’en ressent et les performances baissent notablement!

 

 

Gemmothérapie

L’arme n° 1 contre la rhinite allergique est sans conteste le recours aux antihistaminiques à avaler. Mais, d’un patient à l’autre, les effets indésirables des antihistaminiques sont plus ou moins intenses et désagréables. Fatigue et même somnolence peuvent gêner considérablement les utilisateurs, notamment si leur travail requiert une attention soutenue.
La gemmothérapie repose sur l’utilisation thérapeutique de bourgeons de plantes. Récoltés au printemps juste avant leur éclosion, les bourgeons fournissent un extrait de la «partie la plus vivante» de la plante. Thérapie mise au point par le médecin belge Henri Pol, elle peut être utilisée seule contre de nombreuses maladies aiguës ou chroniques ou en complément à d’autres traitements. Les préparations à base de bourgeons de cassis sont connues pour leurs effets bénéfiques sur le rhume des foins et les maux de gorge et sont aussi indiquées au stade initial d’un refroidissement.

Éviter autant que possible de s’exposer aux pollens

On peut donner d’innombrables conseils pour éviter les pollens, mais il faut avouer qu’ils ne sont pas toujours faciles à suivre…
Qui a envie de rester chez soi fenêtres fermées lorsque le soleil de printemps brille et réchauffe la nature? Rappelez à vos clients de ne pas sortir sans lunettes de soleil et de se tenir informé du vol pollinique en consultant un calendrier pollinique. En fin de journée, il faut veiller à éliminer les pollens que l’on ramène chez soi de l’extérieur: prendre une douche et se laver les cheveux, changer de vêtements une fois à la maison et ne pas laisser ses vêtements dans la chambre à coucher, aspirer (avec un filtre antiparticules) et passer régulièrement la serpillère.

BON À SAVOIR:

Si l’on souffre d’allergie aux pollens, il est recommandé de pratiquer les activités sportives en plein air le matin tôt ou éventuellement après une averse.

 

Publicité

———————————————————————

A lire aussi

Un duo synergétique

On appelle «conutriments» les substances présentes dans les aliments et les suppléments nutritionnels, qui agissent en synergie dans différents domaines. Parmi ceux-ci, figurent la...

Les topiques nasaux, un précieux plus en cas de rhume

Compagnon indésirable durant la mauvaise saison, le rhume s’introduit chez nous… sans être invité. Cette affection respiratoire aux multiples visages (plus de 200 virus...

C’est la haute saison de la morosité, du mal-être et des dépressions saisonnières. Avez-vous déjà essayé les oméga-3?

Il a été clairement établi que les oméga-3 sont à même de booster le moral. Au cours de ces dernières années, de nombreuses études...

Londres, l’incontournable city

Elle a été sous le feu des projecteurs en 2012 en accueillant les Jeux Olympiques. Un coup de jeune sur la city de Londres,...

7.06.2013 – La santé dentaire suisse est-elle satisfaisante?

Bâle, le 29 mai 2013 Une enquête d’envergure nationale montre que les Suisses sont bien informés en termes de santé dentaire. Et pourtant, 85% d’entre...