Accueil Communiqués de presse Rire ensemble est aussi important pour les malades

Rire ensemble est aussi important pour les malades

Berne, 4 janvier 2016. Le 6 mars 2016, de nombreuses manifestations et actions seront menées dans toute la Suisse à l’occasion de la «Journée des malades». Cette édition est placée sous le thème «LE RIRE unit, il est communicatif, il apporte des instants de bonheur…» afin de montrer combien l’humour est important aussi dans les périodes de maladie. Le but de la journée est de réunir bien-portants et malades et de lutter contre l’isolement de ces derniers.

La «Journée des malades» est devenue un rendez-vous annuel incontournable en Suisse. Des milliers de personnes y participent par des concerts, des visites, des distributions de cadeaux dans les hôpitaux et les homes ainsi que par des actions spirituelles et de solidarité Avec le thème «LE RIRE unit, il est communicatif, il apporte des instants de bonheur…», nous voulons, d’une part, mettre en valeur le travail de tous ceux qui illuminent d’un sourire le visage des malades et, d’autre part, montrer que chacune et chacun peut apporter de tels instants de bonheur. La journée est organisée par l’association du même nom, qui a pour vocation de sensibiliser une fois par année la population à un thème particulier ayant trait à la santé et à la maladie.

Le rire peut favoriser le processus de guérison
Le rire est lié à l’humour, au comique de situation inattendu, à la plaisanterie. Dans le rire ou le sourire, il y a quelque chose de ludique qui soulage. Nous pouvons tous ressentir cela dans notre quotidien. Nous sommes distraits un instant de nos pensées – de nos soucis en cas de maladie – et nous pouvons éprouver quelque chose de réjouissant, de libérateur, pendant un moment plus ou moins long. A aucun moment, nous n’oublions que les préoccupations, la tristesse et la douleur ou la mort sont présentes mais nous devons aussi sourire avec les personnes qui sont directement atteintes, partager des traits d’humour et faire une place aux belles couleurs de la vie. Il est établi depuis longtemps que rire et sourire peuvent peut favoriser le processus de guérison. En cas de douleurs chroniques ou de démence, les effets véritablement miraculeux du rire peuvent être observés. Même lorsque les miracles ne durent parfois pas longtemps, des changements positifs se produisent chez les malades.

Aperçu des activités et autres informations sur le site Web
Les personnes intéressées trouveront sur le site Web www.journeedesmalades.ch, à la rubrique «Manifestations», un aperçu des lieux et des dates où sont organisées des activités. En outre, l’association et ses membres y indiquent quelles aides sont à la disposition des malades et de leurs proches. De même, des liens, une bibliographie et la fiche d’information consacrée au thème de la Journée des malades figurent à la rubrique «Service».

A lire aussi

Hyperconnectivité et monde du travail: quel problème? Addiction Suisse a fait le point lors d’un congrès

Le Congrès d'Addiction Suisse du 5 octobre a rencontré un vif succès: plus de 150 personnes issues des entreprises ont décortiqué avec 10 intervenants...

La vitamine C : bicentenaire et toujours d’actualité

S’il est vrai que les besoins quotidiens moyens en vitamine C s’élèvent à environ 100 mg, ce dosage s’avère tout à fait insuffisant dans de nombreuses situations (apport trop faible, besoin accru). Il en va de même lorsque l’on souhaite exploiter une ou plusieurs de ses propriétés thérapeutiques.

Connaissez-vous la lécithine de soja?

Fatigue, déprime, mémoire défaillante, excès de cholestérol, foie paresseux, calculs biliaires... Les situations où la lécithine peut s'avérer utile sont fort nombreuses!

SOS: cheveux ternes, fragiles, grisonnants!

Agée de 38 ans, je vis une période nerveusement très éprouvante. Ma chevelure a perdu son éclat, s'est clairsemée et a même commencé à grisonner. Que puis-je faire?

Refroidissement, rhume? Que faire pour passer le cap?

Contrairement à la vraie grippe, un refroidissement banal ne signifie pas forcément alitement et congé-maladie. Des symptômes légers à modérés sont toutefois bel et bien présents et signifient un réel inconfort. Que faire dans un tel cas?