Retirer une tique à votre animal: les bons gestes

Les tiques ont leurs saisons de prédilection – le printemps et l’automne – mais le risque existe toute l’année. Dès que votre animal s’aventure dans les fourrés et les hautes herbes, en forêt comme dans un parc urbain, il peut rapporter avec lui quelques parasites.

Pour commencer, veillez à examiner régulièrement le pelage de votre chat ou de votre chien à la recherche de ces vilaines bestioles. Comme chez les humains, il est important de retirer les tiques au plus vite pour éviter le développement de maladies (borréliose, piroplasmose, ehrlichiose, etc.).

Une inspection minutieuse

Il est essentiel de retirer une tique le plus vite possible, car elle est potentiellement porteuse de germes provoquant de graves maladies; l’infection peut avoir lieu dans les 24 à 36 heures après la fixation du parasite sur la peau de votre chien/chat.

Si le temps est humide, redoublez de vigilance, car ces conditions sont propices à l’activité des tiques. Commencez par inspecter soigneusement la tête de votre animal, notamment dans les oreilles et les plis du cou. Continuez ensuite par une vérification du poitrail et des membres (notamment au niveau des articulations).

Si le pelage de votre animal est particulièrement dense et long, n’hésitez pas à soulever chaque touffe de poils pour vérifier qu’aucun parasite ne s’y cache. De manière générale, les tiques affectionnent les zones où la peau est la plus fine.

En un tour de main!

Pour retirer «proprement» une tique, pas de secret: il faut se munir du bon outil, à savoir un crochet à tiques ou tire-tique, un accessoire conçu dans les années 1990 par le vétérinaire Denis Heitz. Si vous partez en promenade avec votre chien, veillez à l’avoir toujours sur vous!

tire-tique
Le tire-tique est très simple à utiliser!

Son usage est extrêmement simple: on le glisse sur la peau de manière à emprisonner la tique, puis on effectue une rotation (comme si l’on «dévissait» la tique de la peau). Une fois la tique retirée, on n’oublie pas de désinfecter la plaie.

Si vous souhaitez préserver votre compagnon de ces parasites sanguinaires, sachez que votre vétérinaire peut également vous prescrire un traitement contre les tiques. Ceci dit, son efficacité n’est jamais garantie à 100% et cela ne doit pas vous empêcher de vérifier le corps de votre animal régulièrement.

Articles Liés

- Publicité -

Derniers articles