Accueil Communiqués de presse Réseau de pharmacies menacé: 1 sur 3 n'est plus rentable d'après le...

Réseau de pharmacies menacé: 1 sur 3 n’est plus rentable d’après le KOF

Les pharmacies ainsi que la plupart des autres partenaires de la branche pharmaceutique ont contribué ces dernières années à la stabilisation des coûts de la santé. Depuis l’introduction, en 2001, de la RBP (rémunération basée sur les prestations) indépendante du prix, ni la valeur du point tarifaire pour les prestations du pharmacien ni les parts de distribution des médicaments n’ont été adaptées au renchérissement, ce qui correspond de fait à une baisse du rendement. La marge a cependant été baissée en mars 2010. Quelques chiffres illustrent l’ineptie de vouloir imposer d’autres mesures d’économie au réseau de pharmacies:

– La part de salaire de tous les pharmaciens de Suisse à charge de l’assurance obligatoire des soins (AOS) représente CHF 2.15 par mois et par habitant.

– La part de distribution de toutes les pharmacies suisses représente CHF 6.30 par mois et par habitant.

– Les pharmaciens conseillent quotidiennement quelque 300’000 clients et patients. En l’absence de pharmacies, les coûts de la santé augmenteraient de CHF 1.35 million par jour, si 10% seulement de ces patients se tournaient vers les médecins dont la consultation coûte CHF 45.- en moyenne.

Avec une prime moyenne d’assurance-maladie de CHF 382.- par mois, la proportion de coûts pour les pharmacies représente CHF 8.45 uniquement (= 2,2%). Les coûts (loyer, informatique, assurances, etc.) des pharmacies reflètent la situation en Suisse et sont donc difficiles à influencer. Les charges de personnel représentent le seul élément variable.

Les pharmacies suisses ne se soucient pas seulement, jour après jour, du bien de la population. Elles ont toujours aussi investi de façon remarquable dans l’avenir, dans des domaines aussi variés que la promotion des génériques, le décompte électronique avec les assurances, le eHealth, le Managed Care, l’assurance qualité, la formation postgrade, l’optimisation des rapports bénéfices/coûts dans les prescriptions médicales aux homes et dans le domaine ambulatoire, etc.

pharmaSuisse combattra donc par tous les moyens toute mesure prévoyant de diminuer encore davantage le produit des pharmacies.Pour de plus amples informations concernant l’étude, consulter le site: www.pharmaSuisse.org

 

Contact:

Karl Küenzi

Responsable «Communication & Marketing»

pharmaSuisse

Stationsstrasse 12

3097 Berne-Liebefeld

Tel.: +41/31/978’58’58

Mobile: +41/79/570’24’94

E-Mail: [email protected]

A lire aussi

Cure ayurvédique en Inde

Voici le récit des 7 jours que Mme Wittwer a passés dans un centre ayurvédique  au Kerala sous direction médicale. Pour lire plus... téléchargez l'article...

Prix des médicaments: la décision prise aujourd’hui par le Conseil fédéral nuit à la place économique et scientifique

Bâle (ots) - Interpharma est très déçue par la décision du Conseil fédéral sur les ordonnances relatives au prix des médicaments. Le fait qu'au moment...

Les poux ne passeront pas?

Les poux ne passeront pas sur la tête de mon enfant! N’est-ce pas le ­souhait de toutes les mères? Et pourtant ces petites bêtes réapparaissent non seulement à la reprise scolaire, mais, de plus en plus, aussi durant le reste de l’année.

Des levures végétales pour la vitalité physique et intellectuelle

Les levures sont des mini-centrales naturelles dont dépendent beaucoup de processus dans la vie. Un procédé spécial permet d'exploiter ce potentiel sous la forme...

La douce chaleur d’une destination polaire

Des étendues blanches à perte de vue. La neige qui crisse sous les pieds, le froid saisissant qui gèle les narines et le soleil, qui, à cette saison, n’atteint jamais le zénith. Toujours rasant, il offre une lumière douce et donne ainsi une touche colorée à ce paysage glacial et féerique qui dessine la Laponie.