Accueil Santé Allergies Quelques astuces pour se protéger des pollens

Quelques astuces pour se protéger des pollens

C’est la saison des mouchoirs! Au printemps et durant une partie de l’été, de nombreuses personnes sont confrontées aux pollens. Alors que la pollution rend les pollens de plus en plus violents et que la population allergique augmente, Charlotte Sindt, directrice du RNSA (le Réseau de la Surveillance Aérobiologique français), donne quelques conseils pour se protéger des pollens. Quelques astuces en plus des traitements médicaux existants.

  • Pourquoi cette période est-elle chargée en pollens?

Nous sommes en pleine saison des graminées qui ont une pollinisation développée sur les herbes. Avec une météo qui alterne entre pluie et ensoleillement, les herbes repoussent et les pollens sont très présents dans l’air, surtout s’il y a du vent. En Suisse, les graminées s’étendent jusqu’à mi-juillet, puis début août on entame le moment des ambroisies.

  • En extérieur que faut-il faire pour se protéger?

Évitez les efforts physiques en pleine journée car cela peut engendrer des crises d’asthme. Si vous courez, allez-y tard le soir ou tôt le matin. Restez loin des champs fauchés, des herbes folles et évitez de tondre. Évidemment, il est recommandé de ne pas se gratter les yeux mais plutôt d’utiliser du collyre, dans les yeux ou dans le nez.

  • En intérieur, on peut éviter certains pollens?

Oui, en ouvrant ses fenêtres très tôt ou très tard, mais en les laissant fermées en pleine journée. Préférez faire sécher votre linge à l’intérieur. Les pollens sont des particules microscopiques qui s’accrochent beaucoup aux cheveux et à tout ce qui est fibreux, donc le soir brossez-vous les cheveux et lavez-vous complètement.

  • D’autres conseils contre les pollens ?

Fermez les fenêtres en voiture et roulez avec la climatisation en circuit fermée, avec un filtre qui fonctionne. Après, il est toujours très difficile d’éviter des particules microscopiques: on ne sait même pas si les masques sont vraiment utiles!

A lire aussi

Professeur Thierry Carrel, la chirurgie cardiaque, aujourd’hui et demain

Vitamag a eu le plaisir de s’entretenir avec le professeur Thierry Carrel, directeur de la Clinique de chirurgie cardiovasculaire de l’Hôpital de l’Île à...

Pas de vacances pour les germes pathogènes!

Pour les plus chanceux, l’automne débute avec des vacances en point de mire. Si le but de celles-ci est un séjour balnéaire, la destination...

La percée dentaire, une épreuve pour grands et petits

Gencives enflées et douloureuses, salivation abondante, joues rouges, envie de tout mordiller, humeur maussade, pleurs, perte de l’appétit, sommeil perturbé, diarrhées… Très clairement, bébé ...

Marché des stupéfiants: retour à des taux de pureté plus élevés

L'Observatoire européen des drogues et des toxicomanies publie aujourd'hui le rapport européen sur les drogues 2015. Ce rapport mentionne notamment une hausse de la...

La marche, le seul sport qui marche? lorsqu?on n?aime pas le sport!

Entre 10 et 15 mois, la plupart des êtres humains apprennent à marcher. Des décennies plus tard, cet acte réflexe peut devenir un sport à part entière… même pour les sédentaires les plus irréductibles.