Accueil Vie Contraception Quand le nez saigne…

Quand le nez saigne…

Généralement bénins, les saignements du nez ne doivent toutefois pas être pris à la légère. La consultation s’impose en cas de saignements fréquents, prolongés ou consécutifs à un traumatisme crânien.

Le nez est porté à saigner, car il comporte de nombreux vaisseaux dont la fonction est de réchauffer et d’humidifier l’air respiré.Ces vaisseaux sont à fleur de peau et, par conséquent, plus fragiles.
On distingue les saignements du nez (ou «épistaxis») de cause locale, générale, médicamenteuse ou d’origine traumatique.
Parmi les causes locales, figurent la sécheresse ou l’inflammation de la muqueuse nasale (en cas par exemple de rhume ou allergie), ainsi que des dommages directs de celle-ci (lorsque l’on se mouche trop fort ou l’on se gratte l’intérieur du nez). En hiver, évitez de surchauffer votre intérieur et, si possible, utilisez un humidificateur. En cas de rhinite, ne vous mouchez pas trop violemment et utilisez un topique* nasal (gouttes, spray ou gel) contenant une substance hydratante et régénératrice, telle que par exemple le dexpanthénol.
En ce qui concerne les causes générales, citons notamment les maladies sanguines, les troubles de la coagulation, l’hypertension artérielle et le diabète sucré, ainsi que des déficits nutritionnels (en vitamines C ou K).

Antibiotiques et vitamine K en cause dans les saignements de nez

Au premier rang des causes médicamenteuses, se trouvent les anticoagulants, qui agissent en fluidifiant le sang. A ceux-ci s’ajoutent les contraceptifs oraux, l’aspirine, la cortisone et ses dérivés, qui augmentent les besoins en vitamine C, ainsi que les antibiotiques, qui, en altérant la flore intestinale, entraînent une diminution de la synthèse de la vitamine K.
En cas d’antibiothérapie, protégez la flore bactérienne intestinale à l’aide d’une levure médicinale ou d’un probiotique.

* Topique: tout médicament d’application externe qui agit localement.

Rita Ducret-Costa
Rédactrice en chef de vitamag®, pharmacienne diplômée de l’Université de Bologne, nutritionniste et homéopathe.

A lire aussi

Il n’y a pas de rose sans épines

Bonjour! Si on parlait de sport? Nul n’ignore que le sport est bénéfique pour la santé: il stimule les systèmes cardiovasculaire et pulmonaire, aide à...

Piscine et jacuzzi sans infection vaginale!

Pourquoi se priver des plaisirs de l’eau ­simplement parce que vous ne pouvez ­éviter l’infection vaginale qui s’en suit? La prévention est possible et...

Premiers soins: l’essentiel à portée de main en voyage et chez soi

En vacances, en voyage ou chez soi, on aime avoir l'essentiel à portée de main pour les premiers soins. Une pharmacie de voyage et de ménage bien équipée et régulièrement «dépoussiérée» doit justement répondre à ce besoin. A l'approche de l'été, c'est le moment d'y jeter un coup d'oeil et de la compléter si nécessaire.

Comment lutter contre l’hypertranspiration et les mauvaises odeurs

Parmi les questions que vos clients vous posent, susceptibles de les mettre mal à l’aise, figurent l’hypertranspiration et les mauvaises odeurs corporelles. Rassurez-les! Point...

Lorsque l?organe agit sur l?organe

Comme son nom le suggère, l’organothérapie est la thérapeutique qui agit sur les différents organes pour en corriger le fonctionnement perturbé: ceci, par l’administration des mêmes organes à doses infinitésimales.