Prévenir et soulager l’eczéma du nourrisson

L’eczéma atopique, appelé également dermatite atopique, affecte des sujets génétiquement prédisposés aux allergies. Les allergènes les plus courants sont la poussière domestique, les acariens, les pollens et des aliments, tels que le lait, l’œuf et le soja.

Très fréquent chez le nourrisson, ce type d’eczéma se manifeste dans 80% des cas au cours de la première année et, le plus souvent, après le troisième mois.

Il va de soi que la première mesure thérapeutique consiste à supprimer, si possible, le facteur déclenchant (par exemple, le lait de vache peut être remplacé par celui de soja).

Une carence en cause

Par ailleurs, comme plusieurs études l’ont mis en évidence, la dermatite atopique peut réagir favorablement à un supplément d’acide gamma-linolénique (GLA). Ainsi, l’hypothèse selon laquelle cette affection cutanée, notamment chez le nourrisson, serait provoquée par une synthèse insuffisante de cet acide gras, paraît tout à fait vraisemblable. En effet, le GLA est fabriqué par le corps à partir de l’acide linoléique, fourni principalement par les huiles de pépins de raisin, de tournesol, de maïs, de soja et de sésame. Il est aussi apporté par l’alimentation, mais ses sources sont très rares, à savoir: les huiles de bourrache et d’onagre (disponibles en capsules), ainsi que, à un moindre degré, l’algue lacustre spiruline, l’huile de chanvre et le lait maternel.

Les deux premières sources peuvent faire l’objet d’un supplément. Lorsqu’elles sont destinées aux enfants en bas âge, les capsules peuvent être ouvertes et leur contenu ajouté aux biberons. L’acide gamma-linolénique étant extrêmement fragile, cette opération sera effectuée au dernier moment. Quelques mois de traitement sont souvent nécessaires pour combler une carence.

Des mesures préventives

Quoique l’eczéma atopique présente une composante génétique, certaines mesures peuvent aider à le prévenir. Celles-ci consistent à consommer suffisamment d’huiles pendant la grossesse et à nourrir son bébé au sein ou, le cas échéant, avec un lait enrichi en acides gras polyinsaturés.

- Publicité -