Accueil Prévenir et soulager le mal de voyage
Array

Prévenir et soulager le mal de voyage

Salivation, transpiration, vertiges, nausées, vomissements, malaise généralisé: le mal de voyage est certes banal, mais suffisamment pénible pour gâcher le début et la fin des vacances tant méritées!

La cause de ce syndrome, appelé dans le jargon médical cinétose ou naupatie, est une stimulation anormale des organes de l’équilibre, situés dans l’oreille interne, à la suite de mouvements inhabituels, comme les virages ou les accélérations. Les enfants y sont particulièrement sujets.
Dans les formes moins sévères, certaines mesures peuvent prévenir et même soulager le mal de voyage.

Avant le départ, il faut éviter aussi bien les repas lourds que le jeûne. L’anxiété étant un facteur aggravant, il faut s’efforcer de la maîtriser (relaxation, personne accompagnatrice) ou, le cas échéant, avoir recours à un sédatif léger. Pendant le trajet, il est indispensable de s’alimenter régulièrement, mais par petites quantités, et de renoncer à l’alcool, au café, ainsi qu’au tabac.
S’asseoir dans le sens de la marche, choisir une place près de la fenêtre et regarder le paysage au lieu de lire et jouer, s’aérer, si possible, représentent d’autres règles importantes à suivre.

Lorsque la médication s’avère nécessaire…

Si ces mesures s’avèrent insuffisantes, on recommande la prise de médicaments à visée préventive et curative. Les plus couramment utilisés sont les antihistaminiques, sous la forme de comprimés, dragées ou gommes à mâcher.

L’avantage de cette dernière forme galénique est sa rapidité d’action (2 à 3 minutes), le principe actif – la diphénhydramine – étant absorbé directement sous la langue. Il suffit donc de mâcher un chewing-gum juste avant le départ ou dès l’apparition des symptômes pour bénéficier d’une prévention efficace ou d’un soulagement rapide.

Article précédentLutter contre l’insomnie
Article suivantÉviter les maux de gorge
Rita Ducret-Costa
Rédactrice en chef de vitamag®, pharmacienne diplômée de l’Université de Bologne, nutritionniste et homéopathe.

A lire aussi

Les vertus de l’huile de foie de flétan

Des générations entières l'ont avalée à contrecœur, en grimaçant de dégoût. Jamais démodée, disponible depuis belle lurette sous une forme galénique qui en rend...

Ne laissez pas le rhume gâcher vos jours et vos nuits!

L’hiver est toujours là, avec ses journées courtes et grises qui nous privent de la vitamine D, puissant immunostimulant, et des centaines de rhinovirus...

La grippe, une redoutable infection respiratoire

Maladie bénigne chez les sujets sains, la grippe peut être grave chez les personnes fragiles, âgées ou présentant des pathologies chroniques. Elle sévit par épidémies.

Ménopause: la controverse des hormones

Etes-vous pour ou contre la thérapie de substitution hormonale chez la femme ménopausée?

Vitamine K2: Pour des os solides

Burgerstein Vitamine K2 contient de la vitamine K2 pure et de grande qualité, qui est particulièrement bien assimilée par l’organisme. La vitamine K contribue à la préservation...