Accueil Soins Médecine orthomoléculaire Prendre soin de son nez par le rinçage à l?eau de mer

Prendre soin de son nez par le rinçage à l?eau de mer

Premier filtre de l’organisme de par sa fonction de ventilation, le nez est en première ligne de l’exposition aux agents irritants et infectieux du milieu extérieur. Celle-ci peut se traduire par une inflammation et une obstruction des fosses nasales, ­suivies d’une rhinorrhée souvent surinfectée. Si l’infection reste la plupart du temps locale, elle peut se compliquer. Pour débarrasser régulièrement le nez des impuretés, une hygiène rigoureuse, avec le lavage pluriquotidien du nez, s’impose. Ce geste doit s’apprendre dès le plus jeune âge.

La nébulisation d’eau de mer stérilisée nettoie et apaise les zones irritées, humidifie et décongestionne les fosses nasales. Elle protège, régénère et nourrit la muqueuse nasale, grâce à sa richesse en minéraux et en oligo-éléments. Le lavage peut être effectué autant de fois que nécessaire, sans risque d’altération de la mu­queuse nasale ou d’accoutumance.

Les pulvérisations de nez à l’eau de mer constituent donc le premier geste de prévention des infections respiratoires. L’hygiène nasale devrait être tout aussi important que l’hygiène buccale, ce qui permettrait de venir à bout d’un grand nombre de pathologies ORL.

Pour une meilleure observance thérapeutique, le choix d’un spray en format de poche s’avérera judicieux.

A lire aussi

Hormones: bénéfiques ou dangereuses?

Autrefois «glorifiés», les traitements de substitution hormonale sont aujourd'hui très controversés. Face à une foule d'informations alarmantes et d'avis contradictoires, les femmes en retour...

Plus d’élèves stressés

Près d’un tiers des élèves de 15 ans se sentent sous pression. Parmi eux, la consommation de tabac est plus fréquente. Le stress lié...

L’appétit, ça s’apprivoise

Nombreux sont ceux et celles qui accusent une prise pondérale durant la mauvaise saison. Les températures rigoureuses, d'un côté, n'invitent guère aux activités en plein air et, de l'autre, creusent l'appétit tout en augmentant l'envie de repas plus riches.

Boire beaucoup, ce n’est pas toujours bon pour la santé: prudence en cas de cœur affaibli

L’insuffisance cardiaque est une pathologie fréquente d’évolution chronique. En Suisse, environ 150 000 personnes sont concernées. Elles doivent entre autres être prudentes dans leur...

L’équilibre acido-basique

Nul n'ignore que l'excès de graisses, de sucre, d'alcool et de café ainsi que le tabagisme et la sédentarité sont néfastes pour la santé....