Accueil Soins Médicaments Maux de gorge? Des plantes nous viennent en aide

Maux de gorge? Des plantes nous viennent en aide

Les inflammations de la gorge et de la cavité buccale sont extrêmement dérangeantes. La muqueuse du pharynx est sèche ou irritée et il en résulte des difficultés à avaler, à parler ou à respirer  normalement. Les précieux extraits de diverses plantes peuvent alors nous rendre service.

Utilisées depuis toujours comme plantes médicinales par les Indiens d’Amérique du Nord et d’Amérique centrale, les différentes espèces d’échinacée sont réputées pour leurs propriétés immunostimulantes. Sous la forme d’extraits alcooliques de la racine ou de plantes fraîches, l’échinacée entre dans la composition de différents produits phytothérapeutiques à visée préventive ou curative contre les maux de gorge, les inflammations de la cavité buccale et les refroidissements.

Huiles essentielles = «antibiotiques» naturels

Les huiles essentielles étaient déjà connues des anciens Egyptiens pour leurs effets sur les parasites, les champignons ou les bactéries. Au fil des siècles, elles sont demeurées des produits utilisés, parfois plus en cosmétique qu’en médecine. Mais l’aromathérapie est depuis de nombreuses années à nouveau sur le devant de la scène. En tant que produit d’agrément, on apprécie l’odeur des huiles essentielles qui remplit nos demeures d’une note rafraîchissante, dépaysante ou tout simplement bonne ! En médecine, de nombreuses expériences sont réalisées dans le but de démontrer scientifiquement les connaissances ancestrales dont on dispose pour certaines essences. In vitro, c’est-à-dire en laboratoire, on a «découvert» l’effet antiviral ou antibiotique de certaines d’entre elles. Pour n’en citer que quelques-unes, il s’agit de la sarriette, de la cannelle ou du thym. Sélectionnées avec soin, diverses huiles essentielles sont donc aussi utilisées dans des produits contre les maux de gorge ou les refroidissements. Et combinées à des extraits d’échinacée pour encore plus d’efficacité!

A lire aussi

Une chevelure saine et soyeuse

En dépit de leur modeste fonction sur le plan physiologique (consistant principalement à protéger du froid le cuir chevelu), les cheveux occupent depuis toujours une place de grande importance dans l'environnement psychosocial de l'être humain. Au même titre que les ongles, la peau ou la dentition, ils véhiculent l'image de soi que l'on donne à percevoir à son entourage.

Pour un sommeil de rêve

Celles et ceux qui en profitent nuit après nuit ne songent même plus à ses innombrables bienfaits. Réparateur et régénérateur, le sommeil est un véritable bain de jouvence pour le corps et l'esprit. On estime cependant qu'un tiers de la population des pays industrialisés souffre de façon chronique ou transitoire de troubles du sommeil. Si parfois ceux-ci requièrent la consultation d'un médecin, il est possible de venir à bout de certains en suivant quelques simples règles d'hygiène de vie et en ayant éventuellement recours, pour une courte période, à un médicament disponible sans ordonnance.

Fatigué? Epuisé? Convalescent? Biostimol: le plein d’énergie en 12 jours seulement

L’asthénie physique – plus connue comme affaiblissement prononcé et généralisé – est un symptôme très répandu, qui frappe une grande partie de la population:...

Organic Silicium bio-activated® Manque d?énergie, peau terne, douleurs?

Qu’en est-il de votre apport en silicium, en consommez-vous assez? Avez-vous remarqué un manque de souplesse ou avez-vous quelques douleurs dans les articulations? Votre peau perd-elle élasticité et souplesse? Rides, taches, boutons… vous gâchent-ils la vie? Vos cheveux et vos ongles sont-ils en pleine santé? Cicatrisez-vous rapidement? Manquez-vous d’énergie?

Eh oui, les carences en silicium peuvent avoir de multiples visages.

En forme avec un cancer du poumon

Auparavant, lorsqu’un patient souffrait d’un cancer du poumon inopérable, le traitement visait à combattre aussi rapidement que possible la tumeur et à éliminer les cellules malignes de l’organisme. Aujourd’hui on sait qu’il est bien plus important de maintenir la qualité de vie des patients et de veiller à qu'ils apprennent à vivre avec la tumeur – si elle est inopérable. Le professeur Daniel Betticher, oncologue à l'hôpital cantonal de Fribourg, est l’un des défenseurs de cette nouvelle approche thérapeutique.