Lutter contre la fatigue printanière

Dès début mars, les journées progressivement plus longues et des températures plus douces nous font ressentir un avant-goût de printemps. Mais attention, ce n’est pas le moment de baisser la garde! Notre organisme doit désormais lutter contre la fatigue printanière, alimentée par les virus et les allergies.

En mars et même en avril, prendre soin de son système immunitaire est toujours d’actualité. Une dernière épidémie de grippe n’est pas exclue, et des méchants rhinovirus guettent toujours les sujets affaiblis. En outre, les changements saisonniers, qui font pourtant le charme de notre climat, mettent notre organisme à rude épreuve.

A peine sorti de l’hiver, notre corps, encore fragilisé par l’ensoleillement insuffisant, les températures rigoureuses et le moral en berne, doit encore lutter contre la fatigue printanière, liée à la combinaison des infections virales et des allergies aux pollens.

La solution: faire le plein de vitamines

Si la vitamine C mérite amplement sa réputation de vitamine antifatigue, d’autres nutriments ne sont pas en reste: les vitamines B notamment, ainsi que, dans une moindre mesure, la D et la E. Le calcium et le magnésium, quant à eux, balaient la fatigue nerveuse, alors que le fer, le cuivre et le molybdène jugulent l’asthénie liée à un faible taux de globules rouges et de ferritine. La plupart des acides aminés (dont le glutathion) et la coenzyme Q10 sont aussi hautement énergétiques.

La phytothérapie propose également une palette d’outils antifatigue: au premier rang, citons le ginseng, connu et apprécié depuis des millénaires.

Les bons nutriments pour soulager les allergies

Un organisme dont les besoins nutritionnels sont parfaitement couverts est sain, fort et bien armé face aux allergies. Les vitamines C et B, le calcium et le manganèse préviennent et, à doses élevées, soulagent les pénibles manifestations allergiques.

Une préparation à base de vitamines et minéraux, idéalement enrichie en acides aminés et ginseng,  met à l’abri des redoutables carences nutritionnelles, source de fatigue et de problèmes divers.

Rita Ducret-Costa
Pharmacienne diplômée de l’Université de Bologne, nutritionniste et homéopathe.

Articles Liés

- Publicité -

Derniers articles