Lorsque les crudités ne «passent» pas

Carottes râpées, concombres, tomates,… Si ces aliments ne vous réussissent pas, il faut vous rendre à l’évidence: vous souffrez d’une intolérance alimentaire aux crudités et vous devez en restreindre la consommation. Le cas échéant, votre côlon deviendra de plus en plus irritable et sujet aux flatulences.

En revanche, lorsque l’on supprime un aliment sain pour des raisons de tolérance ou de goût, on doit impérativement en adopter un autre ou d’autres de valeur équivalente, afin d’éviter les carences nutritionnelles!

Ainsi, vous pourrez remplacer les fruits crus par leur jus – frais si possible – et des compotes, et consommer les légumes cuits plutôt que crus. Attention: la cuisson rend les fibres plus digestes, mais, pratiquée à grande eau et à gros feu, elle est néfaste pour la vitamine C, hydrosoluble, et le potassium, dont les légumes et les fruits sont riches. Pour pallier le problème, cuisez vos légumes «al dente» et, si possible, à la vapeur plutôt qu’à l’eau ou au bouillon. Le cas échéant, récupérez et buvez l’eau de cuisson au lieu de la jeter.

Sachez que, même cuits, certains légumes sont «gazogènes»: ce sont les haricots verts et les choux (choux blanc et rouge, chou de Bruxelles, chou-fleur, brocoli). Essayez de les cuire sans couvercle: cela améliore leur digestibilité.

Compenser la perte de vitamines

De nombreux légumes, en particulier la carotte et la courgette, coupés en dés ou en lamelles et à peine blanchis, se prêtent à la préparation de délicieuses salades. Pour augmenter la teneur en vitamine C de ces dernières, utilisez un jus de citron pour composer leur sauce et saupoudrez-les généreusement de persil. Cette herbe aromatique est également une excellente source de potassium, qui lui confère des propriétés diurétiques.

Testez aussi votre tolérance aux fruits secs et oléagineux, pauvres en vitamine C mais très riches en potassium ainsi qu’en fibres, vitamines B, magnésium, fer, etc.

Lorsque vous faites une exception susceptible de vous causer un désagrément digestif (par exemple, lors d’un repas à l’extérieur), veillez à avoir sous la main un remède pour vous soulager ou, mieux, prenez-le à titre préventif. Plusieurs substances, délivrées sans ordonnance médicale, préviennent et combattent efficacement les flatulences. Ce sont les enzymes digestives, le charbon et surtout la diméticone.

Rita Ducret-Costa
Pharmacienne diplômée de l’Université de Bologne, nutritionniste et homéopathe.

Articles Liés

- Publicité -

Derniers articles