Accueil Alimentation Huiles & Graisses Lorsque la quantité n’a rien à voir avec la qualité

Lorsque la quantité n’a rien à voir avec la qualité

En nutrithérapie, le terme «nutriments» désigne les substances présentes dans les aliments, nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme. On distingue les macronutriments et les micronutriments.

Les macronutriments, qui fournissent de l’énergie, comprennent les protéines, les glucides et les lipides. Avec l’eau, ils constituent 98% des aliments.
Les micronutriments, quant à eux, ne fournissent pas d’énergie et sont nécessaires à l’organisme en petites ou très petites quantités, mais, loin d’être moins importants, ils revêtent un rôle majeur dans tous les processus biochimiques qui s’opèrent dans le corps: la synthèse de nouvelles cellules, la régulation du système immunitaire, la transmission neuromusculaire, la contraction musculaire… et tant d’autres. Les micronutriments regroupent les vitamines, minéraux, oligo-éléments, acides aminés et acides gras. Notre corps est incapable de synthétiser la grande majorité des micronutriments (parmi les rares exceptions, citons la vitamine D, ainsi que les acides aminés et acides gras non essentiels), d’où l’importance vitale d’un apport constant et équilibré de ceux-ci via les aliments.

Ingérer, ce n’est pas assimiler

De nombreux facteurs contrecarrent l’assimilation des micronutriments ingérés: les troubles digestifs qui en amoindrissent l’assimilation gastro-intestinale, les métaux toxiques provenant de l’environnement qui inactivent des enzymes et bloquent des processus métaboliques, des carences qui entraînent d’autres carences, etc. A ces éléments s’ajoutent les «voleurs de micronutriments», tels que le stress, le tabagisme, la maladie ou le vieillissement, qui contribuent à épuiser nos réserves. Il n'en faut guère plus pour que les maladies s’installent.

Carences nutritionnelles et maladies

De très nombreuses carences nutritionnelles aboutissent à des phénomènes pathologiques. A titre d’exemple, la carence en calcium et vitamine D peut être responsable de l’ostéoporose et, celle en magnésium, de maladies cardiaques.

Les micronutriments vont certainement nous réserver encore de belles surprises…

Rita Ducret-Costa
Rédactrice en chef de vitamag®, pharmacienne diplômée de l’Université de Bologne, nutritionniste et homéopathe.

A lire aussi

Pas de vacances pour les germes pathogènes!

Pour les plus chanceux, l’automne débute avec des vacances en point de mire. Si le but de celles-ci est un séjour balnéaire, la destination...

La flore intestinale, aussi précieuse que fragile

Fatigue, mal-être, morosité… Et si c’était mon intestin? Organe multitalent, constamment au travail, l’intestin assure la digestion des aliments, l’absorption des nutriments, la synthèse de...

En finir avec la constipation

La constipation est une affection fréquente: environ 20% de la population en souffre. La majorité des personnes concernées sont les femmes (80%) et les personnes âgées.

L’eau de mer en poche

Nous rencontrons au sein de notre famille de plus en plus de symptômes de rhinite, tels qu'écoulement nasal et éternuements. J'ai l'impression qu'il s'agit de réactions allergiques, mais je voudrais éviter l'utilisation de médicaments à base de cortisone. Pouvez-vous me proposer un traitement doux et si possible d'origine naturelle?