Array

L’homéopathie: une variété de bienfaits

L’homéopathie présente plusieurs avantages, au premier chef desquels l’absence de contre-indications et d’effets secondaires indésirables. Explorons plus en détails d’autres bénéfices de cette approche thérapeutique très utilisée.

A chaque mal, son médicament
L’homéopathie est une thérapie très ciblée, puisqu’elle préconise une substance spécifique pour chaque symptôme. En cas de fatigue par exemple, la démarche homéopathique consistera d’abord à identifier clairement les causes de ce symptôme, puis à administrer une substance particulière à la cause mise au jour: une fatigue résultant d’un surmenage se verra traitée avec Nux vomica  (si le patient, sédentaire et intoxiqué,  se sent moins bien après avoir mangé) ou par Anacardium orientale (si, au contraire, le sujet tire bénéfice de l’ingestion de nourriture).

Un homme averti en vaut deux
Les états grippaux  consécutifs à une infection par l’un des nombreux virus ORL sont fréquents durant la saison froide. Les possibilités de traitement des symptômes correspondants (fièvre légère, maux de tête, écoulement nasal et une faiblesse générale) sont relativement restreintes et ne consisteront qu’à faire baisser la fièvre et à soulager les douleurs. Dès lors, il est particulièrement judicieux de prévenir l’apparition de ce trouble. A l’instar des vitamines, des minéraux ou des médicaments phytothérapiques, l’homéopathie agit en stimulant les mécanismes de défenses de l’organisme et se révèle, à ce titre et en plus de son action curative, particulièrement adaptée au traitement préventif.

Des procédés de fabrication rigoureux et évolutifs
La fabrication des médicaments homéopathiques répond aux exigences des réglementations pharmaceutiques (les pharmacopées) en vigueur dans les pays concernés. Les matières premières, par exemple, qu’elles soient d’origine végétale comme la camomille, d’origine animale comme l’encre de seiche (Sepia) ou l’abeille (Apis mellifica) ou encore d’origine minérale comme le sel de magnésium, sont sélectionnées, puis préparées de sorte à obtenir un produit parfaitement pur et exempt de toutes formes de contamination. De plus, des efforts constants de recherche et de développement sont entrepris, notamment pour mettre à disposition de nouveaux médicaments et asseoir l’efficacité des traitements. Enfin, l’homéopathie préserve l’environnement à plus d’un titre, en cultivant, par exemple, des espèces de plantes menacées et en privilégiant les fournisseurs locaux.
 

Articles Liés

- Publicité -

Derniers articles