Les rhumes d’hiver, une fatalité?

Aux premiers symptômes de refroidissement – picotements et léger écoulement nasal – il faut songer à la vitamine C et à l’oligo-élément zinc. Ces deux substances stimulent de façon puissante et rapide le système immunitaire. Comme thérapie d’attaque, je propose les deux premiers jours la vitamine C, à raison de 2 g. Il est préférable de fractionner la dose en 3-4 prises, pour optimaliser l’assimilation de cette vitamine hydrosoluble. Comme toutes les vitamines solubles dans l’eau, elle est en effet éliminée plusieurs fois par jour avec l’urine et la transpiration. Il vaut mieux ingérer la vitamine C au cour d’un repas ou avec un petit en-cas (par exemple un yogourt) pour en neutraliser l’acidité. Quant au zinc, je conseille de sucer ou de croquer toutes les deux heures, voire toutes les heures, un comprimé contenant 23 mg de gluconate de cet oligo-élément, jusqu’à un maximum de 10 comprimés par jour. A cela on peut ajouter la vitamine A, pour son effet décongestionnant sur les muqueuses, notamment respiratoires. Une capsule à 5000 ou 6000 UI ou quelques comprimés de l’algue spiruline feront très bien l’affaire. Cette formule, tout à fait dépourvue d’effets secondaires et de contre-indications, permet dans la plupart des cas de faire avorter un rhume débutant et, dans la pire des hypothèses, de l’attraper dans une forme plus légère ou d’éviter des complications. Les doses indiquées concernent l’adulte. Pour l’enfant d’âge scolaire, il faut miser sur la moitié. Tous les suppléments mentionnés sont bien évidemment en vente libre en pharmacie. Des tisanes de thym adoucies avec du miel et éventuellement 20 gouttes de la plante echinacea plusieurs fois par jour compléteront efficacement ce traitement.

- Publicité -