Accueil Santé Troubles Gastriques Maintenir l'équilibre acido-basique de l'organisme

Maintenir l’équilibre acido-basique de l’organisme

Des recherches récentes dans le domaine médical ont mis en évidence l’importance d’une notion jusqu’alors méconnue: l’équilibre acido-basique de l’organisme. Pour que notre alimentation soit équilibrée et que notre corps reste en bonne santé, il faut aussi qu’il y ait un équilibre entre les aliments «acidifiants» et les aliments «alcalinisants» ou «basiques».

La combustion des aliments peut provoquer des déchets acides ou alcalins. Une consommation excessive d’aliments acidifiants provoque l’acidose tissulaire. Celle-ci accélère le processus de vieillissement et constitue le terrain propice à l’apparition de nombreuses maladies: entre autres, les maladies rénales et vésiculaires, les rhumatismes, le diabète et même le cancer.

Bien choisir ses aliments

Les aliments les plus acidifiants sont le sucre blanc et les sucreries, la farine blanche et ses dérivés, les graisses durcies, les huiles raffinées, les bouillons gras, l’alcool, le café et le thé. Sont également fournisseurs d’acides, mais à moindre degré, les viandes, les poissons, le blanc d’œuf, les fromages forts et fermentés, et les légumineuses.

Les aliments alcalinisants ou générateurs de bases sont: les légumes (à l’exception de l’artichaut, de l’asperge, du chou de Bruxelles et du poireau), les jus et les bouillons de légumes, les fruits et leurs jus (sauf l’abricot, l’orange et le pruneau), les fruits secs, les herbes aromatiques, le soja et ses dérivés, la pomme de terre, l’amande, l’huile d’olive, le lait, le yogourt, le fromage blanc, le jaune d’œuf et les tisanes.

Il existe également des aliments en équilibre acido-basique. Ce sont les céréales complètes, les pains et les pâtes complets, les huiles pressées à froid, le beurre frais et cru, ou encore le sucre intégral.

Que faire en cas d’acidose?

La tendance à l’acidose s’accentue au cours de toute maladie, surtout chronique et/ou infectieuse, dans les situations de stress important et lors de la prise de certains médicaments (notamment les dérivés de l’aspirine et les anti-inflammatoires non stéroïdiens).

La correction de ce trouble nécessite bien évidemment une prise en charge nutritionnelle et une amélioration de l’hygiène de vie. Ces mesures peuvent être complétées par des citrates alcalins, en poudre ou en comprimés.

Deux précisions:

  • l’acidose ne doit pas être confondue avec l’hyperacidité gastrique (même si les deux troubles vont souvent de pair);
  • le pouvoir acidifiant d’un aliment n’a rien à voir avec sa saveur! En effet, le citron, au goût très acide, est l’un des aliments les plus alcalinisants. La cure de citron est un excellent moyen de corriger, dans un organisme sain, une acidose chronique.
Rita Ducret-Costa
Rédactrice en chef de vitamag®, pharmacienne diplômée de l’Université de Bologne, nutritionniste et homéopathe.

A lire aussi