Le zinc, un oligoélément majeur pour l’organisme

Le zinc est essentiellement connu pour ses effets bénéfiques sur la peau. Il est notamment conseillé pour soigner l’acné et entretenir la jeunesse des cellules cutanées. Mais il a aussi une action remarquable sur le système immunitaire. À l’approche de l’hiver et des infections virales qui l’accompagnent, le zinc est donc un allié de choix.

L’apport quotidien recommandé en zinc est d’environ 10 mg pour les femmes et 12 mg pour les hommes. Une supplémentation peut être utile en cas de grossesse, d’acné ou de pratique sportive intensive.

Un effet protecteur avéré

Le zinc joue un rôle important dans de nombreux processus enzymatiques au sein de notre organisme. Il stimule la production de leucocytes, ou globules blancs, qui nous protègent des agressions extérieures. C’est par ailleurs un excellent cicatrisant. Il est par conséquent conseillé en cas de psoriasis, d’acné, d’herpès ou de vergetures. Enfin, le zinc intervient dans le processus de la coagulation sanguine, dans les fonctions de l’hormone thyroïdienne, ainsi que dans le métabolisme de l’insuline.

En cas de carence

Les carences en zinc ne sont pas rares, notamment chez les végétariens. En effet, le zinc d’origine végétale est beaucoup moins bien assimilé par l’organisme. Une grande fatigue, des troubles sensoriels, des troubles digestifs (perte d’appétit) ou encore des problèmes de peau (acné, sécheresse), peuvent être le signe d’une carence en zinc.

Le zinc dans l’alimentation

Pour assurer un apport quotidien optimal en zinc, il faut choisir des aliments riches en cet oligoélément tels que: les crustacés (surtout les huîtres), la viande rouge, les céréales complètes, le jaune d’œuf et les légumineuses (soja, haricots secs, lentilles, pois cassés). À noter que le consommation de tabac, d’alcool, de thé et de café, ainsi que le stress, épuise rapidement les réserves de zinc.

Articles Liés

- Publicité -

Derniers articles