Accueil Corps Cœur Le chat, un compagnon discret et affectueux

Le chat, un compagnon discret et affectueux

Le chat est un animal beaucoup plus indépendant que le chien. Lorsque vous vous absentez, il n’attend pas désespérément votre retour… Néanmoins, c’est un compagnon qui sait se montrer tout aussi affectueux, et qui apporte de nombreux bénéfices à la santé de son propriétaire.

Posséder un chat serait bon pour la santé, tant d’un point de vue physique que psychique. Mignon et câlin, le chat possède des vertus bienfaitrices sur la santé cardiaque en particulier.

Calme et bien-être

Vous être plutôt solitaire par nature ? Si vous vivez seul(e), avoir un chat pour compagnon peut vous aider un maintenir un certain équilibre psychique. La complicité que vous tisserez peu à peu avec votre animal améliorera votre bien-être. En outre, cette relation aide à garder des idées positives.

Il est bien connu que caresser un chat a un effet apaisant, et c’est tout à fait vrai ! Le fait de caresser un chat a pour effet de diminuer la tension artérielle et le niveau de stress. Le ronronnement qu’il émet lorsqu’il se sent bien est presque hypnotisant et calme tous les esprits, même les plus irascibles. Entendre ce bruit entraîne une production de sérotonine (l’hormone du bonheur) chez l’Homme.

Par ailleurs, le chat serait doué d’empathie : il est ainsi capable de détecter quand son maître est angoissé, triste ou se sent seul. Il viendra alors instinctivement ronronner sur ses genoux.

caresse chat
Caresser un chat fait baisser la tension artérielle et apaise les esprits.

Une incroyable action réparatrice

La présence d’un chat au sein du foyer est bénéfique pour toute la famille. Ces petits félins permettent aux enfants de renforcer leur immunité, d’échapper aux allergies et à l’asthme. Un bienfait non-négligeable lorsque l’on sait que les allergies sont en augmentation.

En outre, le ronronnement aurait une réelle action réparatrice sur les lésions et fractures osseuses. Ces vibrations sonores de basse fréquence ont même inspiré la médecine du sport : certains kinésithérapeutes utilisent ces mêmes fréquences pour aider à la réparation des os et des muscles lésés.

Enfin, comparés aux chiens, les chats nécessitent peu d’entretien. Manger à leur faim et disposer d’une litière propre, voilà tout ce qu’ils demandent ! C’est peu par rapport à ce qu’ils offrent chaque jour à votre esprit et votre cœur.

A lire aussi