Accueil Santé Tabagisme Le cancer du poumon est souvent détecté tardivement

Le cancer du poumon est souvent détecté tardivement

En Suisse, le cancer du poumon est parmi les maladies tumorales celle dont le taux de mortalité est le plus élevé chez les hommes. Chez les femmes, il se place en deuxième position après le cancer du sein. Dans sa phase initiale, le cancer du poumon ne suscite généralement pas de symptômes. Si des symptômes se manifestent, ceux-ci sont souvent de nature générale, de sorte qu’il est difficile d’établir une corrélation directe avec un cancer du poumon. En cas de toux persistante, d’expectorations sanguinolentes et d’essoufflement inhabituel, il faut impérativement consulter un médecin.

La nouvelle brochure de la Ligue pulmonaire, intitulée «Cancer du poumon – Symptômes – Diagnostic – Traitement», informe sur les symptômes, le diagnostic et le traitement du cancer des poumons. Elle peut être commandée gratuitement en français, allemand et italien sur le site Internet www.publications.liguepulmonaire.ch, par courrier électronique à [email protected] ou par téléphone au 031 378 20 50.

A lire aussi