Lancement du projet intercantonal de promotion de la santé des personnes âgées

Publié en décembre 2010, le rapport de l’Observatoire suisse de la santé (Obsan) consacré à l’évolution démographique en Suisse présente des chiffres impressionnants: d’ici 2030, la population des personnes âgées de plus de 65 ans progressera de 66 % et dépassera la barre des deux millions. Cette évolution entraînera obligatoirement un besoin accru de places en établissements médicosociaux, de 30 % selon les prévisions les plus optimistes à 115 % dans le pire des scénarios. Avec ses 0,9 million d’habitants et 14’500 places, la facture à la charge du canton de Berne atteint aujourd’hui déjà 1,3 milliard de francs par an. Transposé à l’échelle suisse, on arrive à des coûts de 8.1 milliards de francs. A elles seules, les suites des accidents dus aux chutes représentent un total de 1,4 milliard de francs par an.

La prévention permet d’éviter nombre de maladies liées à l’âge

L’accroissement de la population des personnes âgées ne doit pas fatalement entraîner une hausse croissante des coûts de la santé. «Il est actuellement établi qu’un grand nombre de maladies typiquement liées à l’âge, comme les problèmes cardiovasculaires ou locomoteurs, les cancers et le diabète dépendent aussi du style de vie et que des mesures de prévention adaptées permettent d’en réduire le nombre, voire de les supprimer», déclare Thomas Mattig, directeur de Promotion Santé Suisse. Il n’en demeure pas moins que des standards de promotion de la santé des personnes âgées, par exemple sous la forme d’une bonne pratique ou d’objectifs généralement reconnus, font encore largement défaut.

C’est ici qu’intervient le projet intercantonal «Bonnes pratiques de promotion de la santé des personnes âgées». A l’occasion de la journée nationale «Les personnes âgées en mouvement» qui s’est tenue hier, cette approche a été présentée à plus de 150 professionnels des milieux de la politique, de l’économie et des sciences, dont des représentants de dix-huit cantons, d’organisations telles que Spitex, de Pro Senectute et de caisses maladie. Outre Promotion Santé Suisse et le bpa – Bureau de prévention des accidents, douze cantons participent au projet. Il s’agit des cantons d’Argovie, Appenzell Rhodes-extérieures, Bâle-Campagne, Berne, Grisons, Lucerne, Nidwald, Schaffhouse, Soleure, Thurgovie, Uri et Zoug. Parmi eux, le canton de Berne joue un rôle de pionnier. Depuis 2011, Promotion Santé Suisse est juridiquement responsable du projet «Bonnes pratiques de promotion de la santé des personnes âgées». Ce projet donne d’importantes impulsions à tous les acteurs qui fournissent des prestations exemplaires dans ce domaine. Les bénéficiaires du projet sont les personnes âgées qui vivent encore à domicile et qui ne nécessitent pas de prise en charge sanitaire continue.

Mise en œuvre des premiers projets en 2011

Les données issues du projet «Bonnes pratiques de promotion de la santé des personnes âgées» doivent inspirer à l’échelle suisse les projets visant à renforcer l’autonomie, la santé et la qualité de vie des personnes âgées. Cette approche permettra d’augmenter le nombre d’années de vie en bonne santé, de réduire la dépendance à l’égard des soins et de retarder, voire d’éviter les placements dans des établissements médicosociaux. Le projet met présentement l’accent sur les domaines thématiques suivants: Promotion de l’activité physique, Prévention des chutes, Conseil, manifestations et cours, Publics-cibles difficilement atteignables et défavorisés et Participation des médecins de famille, ceux-ci étant à même d’encourager des interventions à un stade précoce. Les connaissances engrangées et les recommandations axées sur la pratique seront mises en œuvre et évaluées dès 2011 dans les premiers cantons.

Remarque: le dossier d’information de la journée de mise en réseau, pour l’essentiel en allemand et en français, pourra être téléchargé à partir du 14 mars 2011 sous www.promotionsante.ch.

Le service de presse de Promotion Santé Suisse est à disposition pour tout renseignement ou question à ce propos ([email protected] ou par téléphone au 031 350 04 04).

 

 

 

Articles Liés

- Publicité -

Derniers articles