L’alimentation des sportifs: du micro au macro!

Les nutriments constituent l’ensemble des composants élémentaires de notre alimentation. Il s’agit, en gros, d’une vaste famille de composés dont une première distinction fondamentale sépare les nutriments énergétiques (les macronutriments) de leurs pendants qui régulent le métabolisme: les micronutriments.

Les micronutriments au sein de l’alimentation

Les nutriments énergétiques regroupent les trois types de molécules, bien connus, que sont les lipides (graisses), les glucides (sucres) et les protides (protéines). On les appelle «macronutriments», car ils sont nécessaires au corps en grandes quantités. Les nutriments qui régulent le métabolisme comprennent notamment des minéraux (calcium, magnésium, etc.), des oligo-éléments (fer, iode, etc.), des vitamines (A, B1, C, etc.), des acides aminés (leucine, lysine, etc.) et des acides gras polyinsaturés. Ils ne fournissent, quant à eux,  pas d’énergie et sont qualifiés de «micronutriments», car de très petites quantités de ces substances suffisent à satisfaire l’organisme. Cela ne doit pas masquer leur importance cruciale:
des carences (par exemple en fer ou en vitamine A) peuvent avoir des conséquences désagréables. En outre, la plupart des nutriments sont essentiels: l’alimentation doit les fournir, car ils ne peuvent être synthétisés par le corps.

Conserver l’équilibre biochimique du corps: une nécessité

Vous l’aurez compris, notre corps a non seulement besoin d’énergie, mais également de facteurs qui peuvent optimiser son bilan énergétique, l’activité de ses cellules, sa défense et plus encore. Les sportifs, en particulier, visent le meilleur fonctionnement possible de leur organisme.

Des préparations contenant à la fois des vitamines, des minéraux et des oligo-éléments leur sont tout spécialement destinées. Ces préparations favorisent la performance et la récupération, couvrent les besoins accrus des sportifs consécutifs à l’augmentation de leur métabolisme et compensent leurs pertes en micronutriments résultantes d’éliminations plus élevées (sueur, urine et selles). Enfin, elles exercent une action antioxydante, qui aide à la préservation des cellules.

Articles Liés

- Publicité -

Derniers articles