Accueil Alimentation Superfood L’ail, un bulbe précieux venu d’Asie

L’ail, un bulbe précieux venu d’Asie

Symbole de force, de santé ou de protection, l’ail cultivé (Allium sativum) est reconnu depuis plus de 5000 ans dans presque toutes les régions du monde. Malgré ses nombreuses qualités, sa forte odeur indisposait certains personnages historiques.

La terre d’origine de l’ail peut susciter quelques doutes. Le plus plausible est qu’il provienne d’Asie centrale, sur les plaines de l’Est au bord de la mer Caspienne. De nos jours, l’ail pousse encore naturellement dans certaines régions du Kazakhstan, de l’Ouzbékistan et du Turkménistan. De là, il fut rapidement diffusé par marchands et nomades, jusqu’en Egypte. Les bâtisseurs de pyramides en recevaient une gousse par jour, les ruptures de stock pouvant même engendrer des grèves.

Une odeur pas toujours appréciée…

Le papyrus d’Ebers (1600 av. J.-C.) recense au moins 22 utilisations médicales possibles. Plus tard, les Romains l’introduisirent en Italie, France, Espagne et Angleterre. L’ail était alors prisé des moissonneurs pour les fortifier. De l’Europe, les explorateurs le firent connaître aux populations des Amériques.

Unanimement reconnu pour ses propriétés, l’odeur ou les difficultés de digestion de l’ail restent parfois un problème. Horace (65-8 av. J.-C.) écrit son aversion dans son ode III – Le mangeur d’ail: «Quel poison dans mon sein fermente et me torture?»

Au XIVe siècle, Alphonse, roi de Castille, édicta un décret interdisant aux chevaliers qui en consomment de pénétrer dans la Cour ou de converser entre eux. Certains attribuent même la défaite de Napoléon 1er, lors de la campagne d’août 1813, à une indigestion suite à un ragoût à l’ail!

Un allié contre les infections

L’ail est doté de propriétés antibactériennes, antivirales et anti-inflammatoires, qui font de lui un allié précieux en cas d’infection. L’allicine qu’il contient est d’ailleurs un antibiotique naturel.

Ce condiment n’est pas très bon pour l’haleine… mais excellent pour le cœur! Il fluidifie le sang et prévient la formation de caillots sanguins. Sa consommation régulière permet ainsi de réduire les risques de maladies cardiovasculaires.

Enfin, ses composés soufrés le dotent de propriétés anticancer, en empêchant la multiplication des cellules cancéreuses.

L’ail noir: plus discret et plus digeste

Depuis une vingtaine d’années, on trouve sur le marché un ail confit sans odeur, digeste, et aux saveurs nouvelles: l’ail noir. Il existe diverses manières de l’obtenir. Le plus souvent, il s’agit d’un processus de fermentation.

Popularisé grâce aux travaux du professeur Jin-ichi Sasaki (Hirosaki University, Japon), il est autant apprécié des grandes tables que pour ses effets bénéfiques pour la santé. Le professeur Sasaki a mis en avant ses effets hypolipémiants (il diminue les lipides présents dans le sang), hypotenseurs, antioxydants et antibactériens.

A lire aussi

L’eau, indispensable à notre organisme

Il faut, paraît-il, boire 1,5 litre d’eau par jour. Mais pourquoi un tel chiffre? Tout d’abord, c'est l’un des éléments essentiels dont...

L’alcool, un fléau de notre société?

Le Conseil national a débattu hier de la révision totale de la loi sur l’alcool. La révision devrait viser à réduire la consommation problématique...

Vessie résistante

Des voies urinaires fortes et résistantes Envie fréquente d’uriner, brûlures et douleurs à la miction: la cystite est douloureuse, gênante et a une fâcheuse tendance...

Aïe, ma vessie!

Envie fréquente et impérieuse d’uriner… souvent à peine quelques gouttes, brûlures et douleurs intenses à la miction, crampes dans le basventre: l’apparition brutale de...

Suicide chez les jeunes…

Le suicide est la deuxième cause de décès chez les enfants et les jeunes en Suisse (10-19 ans) et la première cause de décès...