La vitamine des quatre saisons

A juste titre, on fait appel à la vitamine C, immunostimulante, durant la mauvaise saison. Il serait toutefois erroné de l’identifier à celle-ci, car elle possède bien d’autres indications… non saisonnières!

Protection contre les radicaux libres (action antioxydante)

Ces molécules oxydantes, produites par notre corps ou provenant de l’environnement, accélèrent les processus dégénératifs, dont font partie le vieillissement prématuré, la cataracte, l’arthrose, l’artériosclérose, certaines maladies cardiaques, neurologiques et tant d’autres.

Fatigue

La vitamine C combat la fatigue en intervenant dans la synthèse de la carnitine, substance apparentée aux acides aminés, qui transforme les graisses en énergie.

Production de collagène

Le collagène est la substance fondamentale du tissu conjonctif, présent dans la peau, les vaisseaux sanguins, les muscles, les ligaments, les os, etc., auxquels la vitamine C confère élasticité, force et/ou solidité. La carence se manifeste par: saignements des gencives, mauvaise cicatrisation
des plaies, fragilité capillaire, faiblesse ligamentaire et musculaire, etc.

Allergies

La vitamine C contrôle le taux d’histamine, médiateur de l’allergie, dans le sang et les tissus.

Anémie ferriprive

La vitamine C favorise l’assimilation du fer.

Stress, déprime

En intervenant dans la synthèse des hormones du stress (l’adrénaline et la noradrénaline), la vitamine C augmente la résistance au surmenage physique et psychique. Et il y a mieux: elle est impliquée dans la production de deux neuromédiateurs cérébraux, appelés «hormones de la bonne humeur»: la sérotonine et la noradrénaline.

Désirez-vous en savoir davantage sur cette précieuse vitamine? Consultez notre site vitamag.ch et introduisez les mots clés «vitamines» dans notre moteur de recherche.

- Publicité -