Job Stress Index 2016: Un quart des actifs épuisés et stressés

Berne, le 25 août 2016. Le stress au travail compte parmi les plus grands défis liés au monde contemporain du travail. Le Job Stress Index, publié par Promotion Santé Suisse, montre qu’un actif sur quatre est stressé au travail et que la même proportion se sent épuisé. On estime le coût économique du stress pour les entreprises à quelque 5,7 milliards de francs par an.

C’est la troisième fois déjà que Promotion Santé Suisse publie le Job Stress Index, résultat d’une étude scientifique réalisée en collaboration avec l’Université de Berne et la Haute École de Zurich pour les sciences appliquées. Les observations menées permettent de calculer chaque année trois indicateurs qui mettent en évidence les conséquences du stress au travail sur la santé et la productivité des actifs: le Job Stress Index, la part des personnes épuisées et le potentiel économique de l’amélioration des conditions de travail pour réduire le stress. L’enquête 2016 confirme les résultats des deux enquêtes précédentes:

  • un actif sur quatre (25,4%) éprouve du stress, c’est-à-dire qu’il se heurte à plus de pression qu’il n’a de ressources pour y faire face sur son lieu de travail;
  • un actif sur quatre (25,4%) est épuisé;
  • le stress coûte aux employeurs quelque CHF 5,7 milliards par an;
  • cette année-ci, les résultats montrent surtout trois aspects: les jeunes actifs sont plus fréquemment stressés et épuisés, et accusent davantage de baisses de performance dues à des problèmes de santé.

L’enquête 2016 montre qu’un quart des actifs dispose de trop peu de ressources pour faire face aux pressions sur leur poste de travail. Les ressources expriment les possibilités de réagir face à un déséquilibre entre charge de travail et exigences. Près de la moitié des actifs (46,3%) se trouvent dans la «zone sensible», ce qui signifie que leurs ressources disponibles suffisent tout juste à compenser leurs contraintes.

Les actifs à temps plein sont plus fatigués que ceux à temps partiel

Un actif sur quatre (25,4%) est par ailleurs assez ou très épuisé. En appliquant ce chiffre à l’ensemble des actifs suisses, 1,3 million de personnes sont concernées. L’épuisement est un indicateur important du bien-être des actifs et un maillon décisif entre les contraintes et les conséquences sur la santé. Les actifs qui travaillent à temps plein sont plus épuisés que ceux qui travaillent à temps partiel. C’est surtout le cas pour le groupe des 25 à 39 ans.

Le stress coûte environ CHF 5,7 milliards par an aux entreprises

En 2016, le potentiel économique du stress est estimé à environ CHF 5,7 milliards pour les entreprises en Suisse. Ce chiffre tient compte d’une part de l’amélioration de la performance au travail grâce à la réduction des problèmes de santé, qui représente84,4% du potentiel économique (c.-à-d. CHF 4,9 milliards), et, d’autre part de la réduction de l’absentéisme (15,5%, c.-à-d. CHF 0,9 milliard).

«L’observation du stress par Promotion Santé Suisse permet de recenser les conditions de travail et de tirer des enseignements sur le rapport entre ressources et contraintes au poste de travail. Le relevé annuel du Job Stress Index fournit à Promotion Santé Suisse des données détaillées sur le stress au poste de travail et la corrélation avec l’état de santé des actifs et le potentiel économique des entreprises» souligne le professeur Thomas Mattig, directeur de Promotion Santé Suisse. Le Job Stress index permet d’identifier en amont les évolutions dans les conditions de travail recensées, pour une prise de mesure ciblées de gestion de la santé en entreprise afin d’en contrer les retombées négatives.

Le “Job Stress Index 2016”

Le Job Stress Index est représentatif de la population active suisse. Au printemps 2016, 2973 actifs entre 16 et 65 ans ont été interrogés, dans le cadre d’une enquête réalisée à l’aide du S-Tool, un outil d’enquête en ligne de Promotion Santé Suisse visant à analyser les ressources et les contraintes, ainsi que l’état des collaborateurs sur leur lieu de travail à un moment donné.

www.s-tool.ch

 

Plus d’informations sur le Job Stress Index:

  • Feuille d’information Job Stress Index 2016
  • www.job-stress-index.ch

Source: Promotion Santé Suisse

Articles Liés

- Publicité -

Derniers articles