Implantation de la première rétine artificielle en Suisse, à Lausanne

La toute première implantation commerciale du système de prothèse rétinienne Argus II a été réalisée avec succès en 2014 à l’Hôpital ophtalmique Jules-Gonin, service d’ophtalmologie de l’Université de Lausanne. La prothèse a été implantée par le Prof. Thomas J. Wolfensberger, chez un patient devenu aveugle des suites d’une rétinite pigmentaire.

La prothèse rétinienne Argus II

Le système de prothèse rétinienne Argus II, «l’oeil bionique» ou «rétine artificielle » comme on le nomme parfois, représente l’aboutissement de vingt ans de recherche et développement, conduits dans le but de rendre la vue aux aveugles. Il s’agit du premier et unique implant destiné à restaurer partiellement la vue chez des personnes atteintes de certaines formes de dégénérescence rétinienne, qui a obtenu les autorisations de mise sur le marché en Europe et aux Etats-Unis. Il est utilisé aujourd’hui par plus de 90 patients dans le monde et bénéficie d’une expérience clinique de plus de 7 ans
pour les premiers patients ayant bénéficié de ce traitement révolutionnaire.

Une grande satisfaction

Le Prof. Wolfensberger déclare: «Je suis très heureux de cette première implantation à l’Hôpital ophtalmique Jules-Gonin. C'est une grande satisfaction pour nous que la médecine puisse à présent offrir une solution concrète pour que des personnes précédemment aveugles puissent recouvrer une vision utile au quotidien, reconquérir une certaine autonomie et améliorer leur qualité de vie. Ce traitement s'adresse à des personnes aveugles dont la vision résiduelle est très réduite suite à des maladies dégénératives, telles que la rétinite pigmentaire».

Utilisation autonome

Le Prof. Wolfensberger souligne que l’opération chirurgicale s’est déroulée sans problème et que le patient s’est très bien rétabli. L’activation de la prothèse a débuté après trois semaines et le système Argus II a été progressivement programmé pour le patient. Il a pu l’utiliser de manière autonome après quelques semaines et entamer le processus de réadaptation visuelle, accompagné par des spécialistes en basse vision de Second Sight et du service réadaption basse vision de l’Hôpital ophtalmique.

Comment fonctionne Argus II

Argus II est un dispositif biomédical de seconde génération, développé par la société Second Sight Medical Product à l’attention des personnes aveugles souffrant de maladies dégénératives de la rétine externe, comme la rétinite pigmentaire. Captées par une caméra miniature logée dans des lunettes, les images sont envoyées à un petit ordinateur porté par le patient, qui les traite et transmet les signaux à l’implant par le biais d’une connexion sans fil. Ces signaux sont envoyés à un faisceau d'électrodes apposés sur la surface de la rétine, qui émet de petites impulsions électriques. Celles-ci contournent les photorécepteurs endommagés et stimulent les cellules restantes de la rétine. Transmises au cerveau par le nerf optique, les informations créent une perception de formes lumineuses, que le patient doit ensuite apprendre à réinterpréter pour recouvrer une certaine vision fonctionnelle.

Une étape déterminante

Grégoire Cosendai, PhD, vice-président de la filiale européenne de Second Sight, ajoute: «Nous sommes particulièrement heureux de cette première suisse avec l’Hôpital ophtalmique de Lausanne, avec lequel nous collaborons depuis plusieurs années. Après l’autorisation de la FDA (US Food and Drug Administration) aux Etats- Unis et l’obtention de l’autorisation de mise sur le marché en Europe, cette étape est déterminante pour l’entreprise et le domaine de la restauration de la vision».

Prise en charge

Grégoire Cosendai, PhD, précise que le système Argus II est actuellement disponible et remboursé dans plusieurs pays européens (Allemagne, France et Italie notamment) et que Second Sight travaille activement à la mise sur pied de plusieurs centres d’excellence en Europe. L’opération a été rendue possible grâce au soutien de donateurs privés et de la Fondation Asile des aveugles dont fait partie l’Hôpital ophtalmique de Lausanne. Celui-ci espère que cette première opération en Suisse constituera la première étape menant à la prise en charge de cette opération, afin que toutes les personnes
aveugles pour lesquelles ce produit est indiqué puissent en bénéficier.

Hôpital ophtalmique Jules-Gonin

Service ophtalmologique de l’Université de Lausanne, l’Hôpital ophtalmique Jules- Gonin dispose d’un savoir-faire clinique réputé, soutenu par une recherche de pointe, qui en fait un centre de référence reconnu au niveau international dans toutes les spécialités de l’ophtalmologie. Réunis au sein de la Fondation Asile des aveugles, ce sont près de 600 collaborateurs qui se mobilisent chaque jour au service de la santé visuelle.

Second Sight

Second Sight est une société fondée près de Los Angeles en Californie en 1998. Le siège européen est au Quartier de l’Innovation de l’EPFL depuis 2006. Second Sight est le leader mondial de la restauration de la vision pour des personnes aveugles.

Nous remercions l'Hôpital Jules-Gonin pour sa collaboration.
Photos: © Hôpital ophtalmique Jules-Gonin et © Second Sight

 

 

Serge C. Ducret
Éditeur de vitamag®

Articles Liés

- Publicité -

Derniers articles