Array

Grâce à vos conseils, le stress de la rentrée n’est pas une fatalité!

Il ne suffit que de quelques jours pour être à nouveau «dans le bain» à la reprise du travail, mais à quel prix… En absence de mesures adéquates, nous perdons rapidement les bénéfices des vacances pour nous laisser submerger par le stress quotidien: le début de l’année scolaire, les dossiers qui s’accumulent au travail, les plusieurs rôles que la mère au foyer doit jouer, sans forcément récolter la reconnaissance qu’elle mérite, et j’en passe.

Les séquelles du «distress» sont bien connues: agitation, nervosité, anxiété, troubles du sommeil et de l’humeur, baisse de l’immunité, problèmes digestifs, céphalées, etc. Rappelons les mesures à conseiller:
• une alimentation équilibrée, riche en micronutriments nécessaires au bon fonctionnement du système nerveux (vitamines B et C, calcium, magnésium, zinc, etc.). Concrètement, il s’agit de privilégier les légumes et les fruits frais, les céréales et les produits céréaliers complets, les légumineuses et les aliments protéiniques maigres;
• au besoin, des suppléments des substances ci-dessus;
• une activité physique régulière, qui stimule la synthèse d’endorphines;
• une bonne gestion des émotions (pratique de la pensée positive, yoga, etc.);
• une organisation bien conçue permettant aux sujets surmenés de déléguer des tâches.

 

 

L’homéopathie, une valeur sûre

Contrairement à l’avis de ses détracteurs, l’homéopathie dispose d’armes efficaces contre l’anxiété et même l’angoisse.
Ignatia s’adresse au sujet d’humeur changeante, émotif, parfois angoissé au point de ne pouvoir parler. Gelsemium est très indiqué en cas de peur, trac et agitation nerveuse accompagnés de tremblements. Aconitum apaise l’agitation anxieuse avec palpitations, améliorée par le repos. Atropa belladonna est efficace lors d’hyperexcitabilité de tous les sens et de difficultés d’endormissement malgré un sommeil considérable. Chelidonium calme l’anxiété avec tristesse, soulagée par la nourriture et le repos, Argentum nitricum, l’agitation nerveuse chez la personne inquiète et précipitée, qui craint toujours de ne pas avoir le temps de faire ce qu’elle doit. Abrus precatorius est la carte à jouer lors d’agitation et angoisse dues à la dyspnée, Calendula, lors d’épuisement nerveux et irritabilité. Viburnum convient au sujet irritable, qui désire être seul et souffre de crampes abdominales brusques.
Pas facile de s’en sortir, à moins d’être un homéopathe chevronné… Une alternative efficace est représentée par les préparations composées, qui couvrent un éventail considérable de symptômes. Disponibles sous la forme pratique de granules ou comprimés à sucer, dépourvues d’effets indésirables et de contre-indications, elles conviennent à toute la famille et peuvent être ingérées, contrairement aux tranquillisants chimiques, aussi longtemps que nécessaire.

Rita Ducret-Costa
Rédactrice en chef de vitamag®, pharmacienne diplômée de l’Université de Bologne, nutritionniste et homéopathe.

Articles Liés

- Publicité -

Derniers articles